Bae ou Bärchen ? Les meilleurs surnoms affectueux en anglais et en allemand

Bae ou Bärchen ? Les meilleurs surnoms affectueux en anglais et en allemand

Par Erin McGann
Mis à jour le 12.05.2022

Nous utilisons tous un surnom affectueux pour la personne qu’on aime. Les petits noms d’amour sont drôles et insouciants et il en existe généralement plusieurs dans chaque langue. Découvrez les meilleurs surnoms d’amour en anglais et en allemand pour votre moitié. 

En route vers la maîtrise d’une langue


Pris au pied de la lettre, les surnoms affectueux sont souvent ridicules. Mais ils créent une certaine intimité avec une personne. Toutefois, ne les employez pas avec n’importe qui. En effet, vous recevrez de drôles de regards si vous appelez votre barista « mon petit chou » !

Surnoms affectueux en anglais : la douceur anglaise

En anglais, il y a beaucoup de variantes comprenant le mot sweet (doux) : sweetheartsweetiesweetnesssweetcheeks. Il n’est pas rare non plus d’utiliser la thématique du bébé (baby) avec votre partenaire amoureux : baby (bébé), babycakes (bébé gâteau), babe (abréviation de bébé), bae (abréviation de bébé). Tous ces noms peuvent être utilisés peu importe le genre. Faire référence à la beauté de votre partenaire amoureux est aussi chose courante : beautiful (beauté), cutie (mignon), cutie pie (gâteau mignon), handsome (séduisant).

La nourriture est souvent reprise dans les surnoms affectueux, et ce quelle que soit la langue. En anglais, pie (tarte) revient dans cutie piesweetie piehoney pie, et même pudding pie. Pour ce qui est de la douceur ou du sucré, sugar (sucre) et honey (miel) n’ont pas besoin d’explication. En Angleterre, ils semblent aimer les oiseaux car la personne aimée est souvent appelée hen (poule) ou duck (canard). Et bien sûr, appeler votre moitié love (amour) fera toujours l’unanimité.

Surnoms affectueux en allemand

En allemand, tout tourne autour de mignons petits animaux. Maus (souris) et Hase (lapin) sont tous deux des surnoms affectueux que vous pouvez employer pour désigner une personne spéciale à vos yeux. Toutefois, ça devient plus étrange avec Schnecke (escargot) qui est surtout utilisé pour les femmes.

Les Allemands ont tendance à rajouter –chen à pratiquement n’importe quel mot pour signifier que c’est petit et mignon – et ça marche bien pour des noms d’animaux comme Mäuschen (petite souris) et Bärchen (petit ours). Ajouter un « i » à la fin, comme dans Hasi ou Mausi est une autre façon de faire si vous ne maîtrisez pas encore la terminaison –chen.

Bien sûr, la douceur est aussi à l’ordre du jour en allemand, avec Süße ou Süßer ou encore SüßlingSchatz (trésor) et Liebling (préféré ou chéri) agrémentent les conversations allemandes entre couples. Les oiseaux apparaissent en allemand aussi avec Spatz (moineau). L’allemand ne serait pas l’allemand sans ses impressionnants noms composés et le célèbre Mausbär (moit pour mot : ours-souris),

Des similitudes entre le français et l’allemand

Le français suit un schéma similaire avec « mon trésor » et « mon chéri »/« ma chérie ». À noter : le possessif « mon »/« ma » accompagne fréquemment les surnoms affectueux en français. Ce n’est pas nécessairement le cas en allemand ou en anglais.

Comme en allemand, vous pouvez ajouter –et ou –ette à quelque chose pour le rendre petit et mignon. Par exemple, mon « poussinet », « ma poulette ». Vous pouvez aussi ajouter petit(e) devant le nom pour accomplir la même chose. « Mon petit chou » est une expression courante et je me souviens que mes enseignants m’appelaient comme ça quand j’étais à l’école !

Les oiseaux… en français ?

Bien sûr, les Français utilisent beaucoup les oiseaux également. Par exemple, « mon canard », « mon poulet », « mon poussin » et « ma caille ». Quelques surnoms en français n’ont pas de traduction, comme « doudou » et « lolotte ». Mais ils sont agréables à prononcer d’une voix douce alors ça marche !

Dans le même registre, il y a « ma puce » qui est généralement utilisé pour parler à une femme. Bien sûr, il y a le passe-partout « mamour », contraction raccourcie de « mon amour », et « mon cœur ». Le mieux est de tendre l’oreille si vous vous trouvez dans un autre pays. Vous pourrez bien apprendre un nouveau surnom affectueux dans une autre langue !

En route vers la maîtrise d’une langue


Erin McGann est une rédactrice canadienne en freelance spécialisée dans les voyages, la vie à l’étranger, l’éducation des enfants, l’histoire et la culture. Après avoir vécu près de dix ans au Royaume-Uni, Erin s’est installée à Heidelberg, en Allemagne, avec son mari et son fils. Emmener sa famille dans tous les châteaux et musées en plein air est l’une de ses activités favorites, tout comme la couture, le tir à l’arc et les reconstitutions historiques. N’hésitez pas à consulter son blog de voyage et à suivre sa passion pour les maisons à colombages sur son Instagram.