Les 6 langues les plus faciles à apprendre

Les 6 langues les plus faciles à apprendre

Par Jakob Straub
Mis à jour le 12.05.2022

Apprendre une nouvelle langue devient de plus en plus facile quand vous en connaissez d’autres. Concentrez-vous donc sur les langues que vous maîtriserez rapidement. L’anglais, par exemple, est une langue très connectée : elle est liée à beaucoup de langues germaniques et plus de 50 % des mots anglais ont des racines latines ou françaises. La structure, l’alphabet et la construction de l’anglais sont similaires à l’italien, à l’espagnol et à d’autres langues latines. Si vous parlez l’anglais, cela vous donne donc une longueur d’avance pour apprendre ces langues. Nous vous présentons un classement des 6 langues les plus faciles à apprendre si vous parlez déjà français et/ou anglais.

  1. L’espagnol
  2. L’italien
  3. Le néerlandais
  4. Le suédois
  5. Le portugais
  6. Le norvégien

En route vers la maîtrise d’une langue


1. L’espagnol

L’espagnol est l’une des langues les plus faciles à apprendre pour les anglophones et les francophones. L’orthographe est évidente, beaucoup de mots sont prononcés comme ils sont écrits. L’anglais et l’espagnol partagent des racines latines donc vous trouverez de nombreux mots apparentés dans le vocabulaire. L’espagnol n’a que 10 voyelles et diphtongues alors que l’anglais en a 20. La prononciation et l’écriture devraient être faciles pour vous.

2. L’italien

L’italien est une langue romane de la famille indo-européenne facile à apprendre. Grâce à ses racines latines, vous trouverez beaucoup de mots apparentés entre l’anglais et l’italien. Les consonnes et les voyelles de la langue ont les sons les plus communs du monde, ce qui rend la prononciation plutôt facile. Vous trouverez aussi que le rythme de l’italien est simple à imiter.

3. Le néerlandais

Le néerlandais est un cousin de l’anglais : c’est la troisième langue germanique la plus parlée qui partage un grand nombre de mots avec l’anglais. En fait, beaucoup sont orthographiés de la même manière avec seulement une légère différence de prononciation. Cependant, il y a aussi quelques faux-amis.

4. Le suédois

Vous l’avez probablement deviné : le suédois a beaucoup de mots qui ont la même racine que les mots anglais. Il a une grammaire simple avec un ordre des mots similaire, ce qui le rend facile à apprendre pour les anglophones. Un énorme avantage est la forme majoritairement constante des verbes en suédois. Donc contrairement aux langues latines, vous ne devez pas trop les conjuguer !

5. Le portugais

Après l’espagnol, vous devriez être capable de suivre en portugais si vous êtes anglophone ou francophone. La partie délicate est la prononciation donc il faudra entrainer votre oreille. Mais le portugais a un rythme sympa à suivre. Vous retrouverez du vocabulaire similaire au français, ce qui vous aidera à vous améliorer.

6. Le norvégien

Vous ne l’auriez peut-être pas deviné mais le norvégien est l’anglais sont deux langues germaniques et partagent donc du vocabulaire. La grammaire est plutôt facile grâce à une conjugaison minimale et l’ordre des mots qui est le même qu’en anglais. La prononciation paraît délicate au début, mais souvenez-vous que la Norvège a beaucoup d’accents. Donc même si votre prononciation n’est pas impeccable, vous serez tout de même compris.e !


Qu’est-ce qui rend une langue facile à apprendre ?

Il y a plusieurs facteurs qui contribuent à la facilité d’apprentissage d’une nouvelle langue :

– La langue maternelle : votre langue maternelle reste votre point de référence et sera toujours le point de comparaison avec la langue étrangère que vous voulez apprendre. Les similarités telles que les mots apparentés et les mots qui ont la même racine rendent l’apprentissage du vocabulaire plus facile. C’est par exemple le cas pour les anglophones qui apprennent le français.
– Les compétences d’apprentissage : avoir trouvé le truc pour comprendre la grammaire, avoir une facilité à retenir du vocabulaire, avoir une mémoire photographique pour les écrits ou un talent pour imiter la prononciation aide certainement. Choisissez une langue avec laquelle vous pourrez utiliser vos compétences pour un apprentissage plus rapide.
– Le contact : on le voit chez les enfants qui grandissent bilingues, le contact avec une langue étrangère (surtout à un jeune âge) vous permet de retenir plus facilement.
– La grammaire : une structure de phrase familière et l’ordre des mots vous permettent de faire des parallèles avec votre langue maternelle (ou une autre langue si vous êtes multilingue).
– La prononciation : la langue est la communication donc parler une langue, c’est faire la moitié du chemin pour la maîtriser. Une prononciation qui vous est familière stimulera votre apprentissage.


Enfin, le dernier point mais non le moindre, patience et motivation sont de rigueur lorsque vous apprenez une nouvelle langue. Si vous y allez à reculons, rien ne sera facile. Rappelez-vous toujours pourquoi vous apprenez une langue et vous avancerez plus sereinement !

En route vers la maîtrise d’une langue