Le repas de Noël à travers le monde

par Lingoda Team
December 15, 2015

Aux quatre coins du monde, la période de Noël est un moment de fête, et cela se constate généralement autour d’une table ! Partout où vous irez, vous pourrez constater qu’on accorde dans chaque pays une importance toute particulière à la préparation des repas de fête. Contrairement à ce que l’on pourrait penser, les repas traditionnels diffèrent d’un pays à l’autre et sont composés de beaucoup plus qu’une simple dinde ; voici ce que vous pourriez vous voir servir lors d’un voyage durant les fêtes de Noël :

christmas-turkey-food.jpg

Australie

Les fêtes de Noël tombant en plein milieu de l’été, le repas traditionnel (dinde fumée et ses nombreux accompagnements) n’est pas de rigueur en Australie. Sur ce continent, les habitants profitent des périodes de fête pour se rendre à la plage et fêter Noël de manière typiquement australienne : autour d’un barbecue, ou “Barbie”. On y retrouve souvent des viandes de poulet ou de porc mais également de plus en plus de poisson, apprécié pour des raisons de santé. Ces viandes sont généralement accompagnées de hors d’œuvres simples, comme des légumes grillés. Et le meilleur dans tout ça est qu’il n’y a aucune vaisselle à faire après le repas !

Espagne

En Espagne, c’est le soir du 24 décembre qu’on se retrouve pour le repas de Noël, servi tard le soir, avant de se rendre à la messe de minuit. Les viandes de porc et d’agneau sont les plus couramment servies. Notez cependant qu’il est de plus en plus rare de voir lors d’un repas de Noël la traditionnelle dinde farcie à la truffe, plus connue sous le nom de pavo trufado. Les fruits de mer, et particulièrement le homard sont préférés dans les régions côtières. La particularité du repas de Noël espagnol est que l’on y trouve communément des plats sucrés, notamment un type particulier de nougat, plus connu sous le nom de turron. On y trouvera également de la pâte d’amende, ainsi que des biscuits parfumés au vin.

Austria

Les autrichiens sont connus pour manger de manière simple avant les fêtes, afin de pouvoir se laisser aller le jour J. Le plat le plus couramment servi dans ce pays est la viande d’oie rôtie, accompagnée de jambon. Cependant, les friands de poisson profitent également des fêtes pour se laisser aller à cuisiner des plats inhabituels comme de la carpe, plus souvent frite que grillée. Pour le dessert, le traditionnel gâteau au chocolat connu sous le nom de sachertorte est généralement servi accompagné de biscuits. La plupart des autrichiens accompagnent les repas de fête de vin chaud, ou encore de punch.

christmas-buche-noel-france.jpg

France

Sans surprise aucune, les Français prennent le repas de Noël très au sérieux, ce qui vaut notamment à la France son titre de capitale de la gastronomie ! Le repas du Réveillon, qui se tient dans la nuit du 24 au 25 décembre lorsque les gens rentrent en famille de la messe de minuit, est le repas principal de ces festivités. On y trouve généralement au moins un type de viande (l’oie et la dinde étant les plus populaires), très souvent accompagnées d’entrées telles que du gibier, du foie gras, du homard ou encore des huitres. On y sert souvent des châtaignes, tandis que le dessert traditionnel français est la bûche de Noël, un gâteau mousseline ou glacé en forme de bûche, généralement au chocolat.

Ecosse

Dû à la latitude élevée de l’Ecosse, le jour peut ne durer que six heures maximum à cette période de l’année. Le repas de Noël s’en voit alors chaud, copieux, et réjouissant. On y sert généralement de la soupe en entrée, même si le saumon fumé est de plus en plus courant. Une dinde rôtie est accompagnée de sauce et de légumes grillés (généralement des pommes de terre, des panais, du choux ou des carottes). Du lard et des saucisses accompagnent souvent ce plat. Le repas est suivi d’un gâteau sucré, couvert de Brandy puis flambé. La plupart des écossais accompagnent leur repas de vin, souvent accompagné d’un shot de Scotch.

christmas-stollen-german-cake.jpg

Canada

Bénéficiant d’un héritage à la fois français et anglais, les canadiens ont pris le meilleur de chaque pays afin de devenir de vrais chefs lorsqu’il s’agit de repas de Noël. On y retrouve le meilleur de la gastronomie britannique comme la viande de dinde ou d’oie, accompagnés d’une touche canadienne : un verre de lait de poule. La touche française de ce repas est donnée par les tourtières, célèbres pâtés à la viande. Très populaire dans la région de Québec, la célébrité de ce plat épicé s’est répandue dans tout le pays, et celui-ci est souvent dégusté au soir du Réveillon. Il est généralement fourré avec du boeuf, du veau, ou du porc car son fourrage original, le pigeon voyageur, est une espèce en voie d’extinction depuis un siècle.

Argentine

L’héritage de l’Argentine étant principalement Européen, l’un des plats principaux qui y est servi à Noël est en fait d’origine italienne. Le Vitel Thoné est un plat à base de veau, recouvert d’anchois, de thon et de sauce mayonnaise. La particularité de ce plat est qu’il est fait à base de veau, une viande qui n’est pas un plat mangé couramment dans ce pays le reste de l’année. Le Vitel Thoné a un goût assez commun mais reste un classique de la cuisine argentine en période de fête. Il est généralement servi accompagné d’un buffet de sandwiches et de salades, et même parfois un barbecue.

Belgique

On peut dire de manière générale que la cuisine belge est souvent éclipsée par celle de son pays voisin, la France. Cependant, les belges sont, à juste titre, fiers des traditions qui leur sont propres concernant le repas de Noël. On y mange le repas principal le jour de Noël, celui-ci démarrant généralement avec des fruits de mer et parfois des noisettes, accompagnés d’un verre en guise d’apéritif. La dinde farcie fait office de plat principal, suivie d’une bûche de Noël. Préparée de manière à être consistante, on y trouve plusieurs couches de crème séparées d’un gâteau spongieux à la couleur d’écorce, recouvert de chocolat. En somme, un dessert réservé aux plus courageux !

christmas-oysters-europe.jpg

Allemagne

Chanceux, les allemands ont droit à deux repas de Noël par an ! Le jour de Noël, le repas reste assez léger, alors que le repas du lendemain de Noël, qui est un jour ferié en Allemagne, sera plus garni. La pièce principale de ce repas est la viande d’oie rôtie, même si le canard est également communément servi. L’oiseau est fourré d’un riche mélange de fruits, de légumes et de noix, parfumées d’un large choix d’herbes et d’épices. Il est généralement accompagné de boulettes et de chou rouge, elles-mêmes recouvertes de sauce. Le Stollen, un gâteau sucré aux fruits secs et couvert de sucre glace, est le dessert le plus communément mangé en cette période de fêtes.

Etats-Unis

Contrairement à beaucoup d’autres pays, on ne sert pas de dinde aux Etats-Unis, celle-ci étant traditionnellement servie moins de deux mois auparavant lors de Thanksgiving. A la place, on y sert du jambon ou du bœuf, même si on leur préfèrera des fruits de mer dans les régions côtières, particulièrement les huitres. Très généreux lorsqu’il s’agit de repas de fête, les américains accompagnent communément ces mets de beaucoup de purée de pomme de terre. Ces derniers sont suivis de tartes à la citrouille ou aux noix de pécan, de pudding, ou encore de tarte à la viande hachée, qu’on l’on retrouvera plus souvent dans le Nord-Est du continent. Comme au Canada, la boisson de Noël par excellence est ici le lait de poule.

Apprenez une nouvelle langue cet hiver !

Profitez de 15% de réduction avec le code XMASLINGO

Choisissez votre langue et complétez votre test de placement gratuitement

Anglais

Allemand

Français

Espagnol

Prêt à apprendre avec Lingoda ?

Personnalisez votre expérience d’apprentissage et parlez rapidement avec aisance.

Pin It on Pinterest

Share This