La fête nationale allemande

par Lingoda Team
September 29, 2016

Après une séparation de plus de quarante ans entre la République démocratique allemande (GDR; Deutsche Demokratische Republik, DDR) et la République fédérale d’Allemagne (FGR; Bundesrepublik Deutschland, BRD), l’Allemagne a été réunifiée en 1990. La date officielle de la réunification, le 3 octobre 1990, est devenue la fête nationale allemande, plus connue sous le nom de “Tag der Deutschen Einheit” (le jour le l’unité). Ce jour ferié est le seul célébré au même moment dans toute l’Allemagne, les autres jours fériés et périodes de vacances étant indépendantes des 16 États fédéraux qui constituent le pays. Nul besoin de préciser que ce jour de 1990 a été un grand pas vers la fin de la Guerre Froide, mais également d’une importance capitale dans l’histoire de l’Allemagne et du peuple allemand.

 

Historique

Après la fin de la seconde guerre mondiale, l’Allemagne fut divisée en quatre zones, chacune occupée par l’une des forces alliées (les américains, les britanniques, les français, et les soviétiques). Si les forces occidentales décidèrent de partager cette responsabilité, les soviétiques ne l’entendèrent pas de la même manière. De ce désaccord est née la division entre l’Allemagne de l’Est et l’Allemagne de l’Ouest en 1949. La tension entre les gouvernements occidentaux et soviétique ont atteint leur sommet en 1961, lors de l’érection du mur de Berlin. La ville, géographiquement située comme une île dans l’Est du pays, a été elle-même divisée en quatre parties. Comme dans le reste du pays, les 3 zones occidentales de la ville se sont combinées d’un côté du mur, qu’il était presque impossible pour les citoyens allemands de traverser.

 

 

Dû à la puissance du pouvoir soviétique sur la partie est de l’Allemagne, les manifestations étaient très rares. La révolte de 1953 a été violemment réprimée, et ce n’est qu’à la fin de années 1980 que la population a décidé de manifester son mécontentement. Côte à côte avec les politiques d’ouverture et de réformation de Gorbatchev (glasnost et perestroika), les manifestations appelant à la paix gagnèrent du pouvoir. Les gens commencèrent à se réunir tous les lundis à l’église Saint-Nicolas de Leipzig afin de prier pour la paix. Le 4 septembre 1989, plus d’un millier de manifestants se réunirent pour manifester autour du slogan “Keine Gewalt” (pas de violence).

Si la première semaine de manifestation fut plutôt calme, les forces de police commencèrent à intervenir et à arrêter des manifestants dès la semaine suivante. Le résultat de ces arrestations fut l’opposé des espoirs du régime est-allemand, et plus de 20 000 personnes se sont joints au manifestations pour la paix le premier lundi d’octobre. Deux semaines plus tard, 120 000 manifestants marchaient dans les rues de Leipzig, bougies à la main, criant des slogans tels que Wir sind das Volk (nous sommes le peuple). Des archives vidéos de ces manifestations sont disponibles ici.

La frontière entre les deux Etats fut brisée lors de la chute du mur de Berlin, le 9 novembre 1989. Après l’ouverture des frontières, les citoyens allemands furent enfin autorisés à aller d’une partie du pays à l’autre, et le slogan “Wir sind das Volk” (nous somme le peuple) fut changé pour “Wir sind ein Volk” (nous sommes un peuple) à la suite de la chute du mur. La légende veut même que David Hasselhoff air joué un rôle important dans la chute du mur, notamment suite à son concert devant la porte de Brandebourg où il joua son tube “I’ve been looking for freedom”, dont les paroles faisaient clairement référence à la réunification allemande.

La réunification officielle (Wiedervereinigung) a eu lieu le 3 octobre 1990 après la signature du traité pour l’unité allemande de la part des deux parties.

 

Ce qu’il se passe durant la fête nationale

Si les célébrations de la fête nationale allemande peuvent être comparées aux fêtes nationales d’autres pays (comme le 4 juillet aux USA), elles sont dans les faits particulièrement différentes. Tout d’abord, c’est le seul jour férié national. De fait, si l’on peut y voir des drapeaux allemands sur les bâtiments officiels, on n’y trouvera ni feu d’artifice, ni drapeau privé. La capitale de l’état fédéral allemand qui préside le “Bundesrat” (la chambre haute du parlement) organise les célébrations officielles du jour le l’unité allemande. En ce jour, tous les citoyens allemands bénéficient d’un jour de congé.

Cette fête nationale a été particulièrement forte en l’an 2014, anniversaire des 25 ans de la chute du mur de Berlin. Pour l’occasion, des lampions ont été installés tout au long de l’ancien parcours du mur de Berlin, éclairant l’ancienne bordure entre allemagne de l’est et allemagne de l’ouest.

Si ces célébrations peuvent paraître simplistes comparées à celles d’autres fêtes nationales, ce jour est d’une importance particulière en termes de nationalisme et de compréhension de la culture allemande, tout particulièrement pour les générations nées avant 1989 qui ont vécu la séparation. Qu’elles soient d’époque ou contemporaines, de nombreuses oeuvres d’art, films, recueils littéraires et chansons sont inspirées de cette période historique.

 

 

Apprendre l’allemand avec Lingoda

Être capable de comprendre l’histoire et la culture d’un pays sont des choses essentielles à l’apprentissage d’une langue. Chez Lingoda, nous vous offrons des cours traitant d’une grande variété de sujets, incluent l’histoire et la culture. Tous nos professeurs enseignent leur langue maternelles, et nos cours vous offrent une flexibilité vous permettant de prendre des cours quand vous le souhaitez et où vous le souhaitez : de chez vous, ou encore de votre lieu de travail. Inscrivez-vous pour un cours d’essai et découvrez tout ce que vous devez savoir sur la culture et la langue allemande !

Choisissez votre langue et complétez votre test de placement gratuitement

Prêt à apprendre avec Lingoda ?

Personnalisez votre expérience d’apprentissage et parlez rapidement avec aisance.