A propos des accents et de l’accentuation en espagnol

par Lingoda Team
June 10, 2016

L’utilisation d’accents (ces petites lignes diagonales qui apparaissent au-dessus de certaines lettres à écrit) est l’une des caractéristiques les plus notables de la langue espagnole. Cependant, apprendre quand et comment les utiliser peut être une tâche rude, spécialement pour un débutant.

Par chance, l’accentuation en espagnol n’est pas aléatoire, mais obéit à des règles fondamentales. De fait, une fois ces règles apprises, la langue entière vous paraîtra plus logique, et votre prononciation n’en sera que meilleure !

 

Qu’est-ce qu’un accent écrit ?

Les accents, aussi connus sous le nom de ’tildes’, apparaissent au-dessus de certaines lettres en espagnol sous la forme de petites lignes diagonales, partant de gauche et remontant vers la droite. Ils ne peuvent apparaître qu’au-dessus des cinq voyelles (á, é, í, ó, ú) : jamais vous ne verrez tel accent sur une consonne.

Ces accents ont trois fonctions principales : La première est de différencier certains mots qui s’écrivent de la même manière, à la différence de l’accent. La seconde est de marquer l’interrogation, et la troisième (et peut-être la plus importante) est d’aider à savoir quelle syllabe du mot doit être accentuée lorsqu’on la prononce à l’oral.

 

Les bases de l’accentuation

De manière générale, la syllabe accentuée est celle sur laquelle on insistera le plus lorsqu’on prononcera le mot à l’oral. L’accentuation à l’oral peut se faire de différentes manières, comme en haussant la voix sur cette syllabe particulière, ou encore en changeant de ton. Tous les mots espagnols sont accentués sur au moins une syllabe.

Dans le langage espagnol, l’accent est fonctionnel, ce qui signifie que deux mots peuvent s’écrire de la même manière mais signifier deux choses différentes selon la place de l’accent. Par exemple, les mots « célebre » and « celebré » sont deux mots différents : le premier se traduira par « célèbre » et le deuxième est le verbe « faire la fête ». Il en va de même pour la prononciation : on insiste sur le premier « e » pour « célebre » alors qu’on insistera sur le dernier pour « celebré ».

 

Les règles fondamentales de l’accentuation

Il y a deux règles clé à retenir à propos de l’accentuation en espagnol :

#1 : Si un mot se termine par une voyelle, ou les lettres ’s’ ou ’n’, l’avant-dernière syllabe est accentuée.

#2 : Si un mot se termine par une consonne autre que ’s’ ou ’n’, la dernière syllabe est accentuée.

 

Les mots dont l’avant-dernière syllabe est accentuée sont appelés Paroxytons, et représentent un total de 79,5% de la langue espagnole. D’autre part, les mots dont la dernière syllabe est accentuée sont appelés Oxytons. Enfin, les mots qui ne rentrent dans aucune de ces catégories car leur accent est placé en début de mot sont appelés Paraproxytons.

Le mot « camino » (chemin) se termine par une voyelle : c’est donc un mot paroxyton, dont on met l’accent sur l’avant-dernière syllabe. Le mot « animal » (animal) se termine par une consonne qui n’est pas ’s’ ou ’n’. On mettra l’accent sur la dernière syllabe, ce qui en fait un mot oxyton. Ces deux mots obéissent aux règles mentionnées ci-dessous.

Cependant, le mot « propósito » (objectif) se termine par une voyelle mais n’obéit pas à cette règle, car son accent est placé sur la deuxième syllabe [pro-PÓ-si-to]. C’est donc un mot paraproxyton, dont l’accent est écrit et donc n’obéit pas à ces règles

 

A quel moment utiliser des accents à l’écrit ?

Une fois ces deux règles de l’accentuation orale maîtrisées, l’utilisation d’accents à l’écrit vous paraîtra beaucoup plus claire. Fondamentalement, les accents à l’écrit sont utilisés pour indiquer quelle syllabe du mot devra être accentuée à l’oral, et ne suivent pas les règles de l’accentuation mentionnées ci-dessus.

 

Par exemple :

Le mot « exámenes » (examens) se termine par un ’s’ : selon la règle #1, on devrait accentuer l’avant-dernière syllabe. Au lieu de ça, on mettra l’accent sur la deuxième syllabe, car l’accent écrit se trouve sur le ‘a’.

Le mot « compró » (acheter) se termine par une voyelle : selon la règle #1, on devrait accentuer l’avant-dernière syllabe. Au lieu de ça, on mettra l’accent sur la dernière syllabe, car l’accent écrit se trouve sur le ‘o’.

Le mot « débil » (faible) se termine par un consonne qui n’est pas ’n’ ou ’s’ : selon la règle #2, on devrait accentuer la dernière syllabe. Au lieu de ça, on mettra l’accent sur la première syllabe, car l’accent écrit se trouve sur le ‘e’.

Une fois ces règles comprises, on peut considérer les accents comme des indicateurs de prononciation plutôt que des règles aléatoires. Ce qu’il faut retenir est que ces accents ne peuvent apparaître qu’au-dessus de voyelles, et qu’ils indiquent quelle syllabe doit être accentuée à l’oral.

 

 

Accent et homonymes

Comme indiqué plus tôt, le second rôle des accents en langue espagnole est de différencier les mots qui s’écrivent ou se prononcent de la même manière mais ont un sens différent. Ces mots sont appelés « homonymes ». Voici quelques uns des homonymes les plus populaires :

  • mi (mon) et mí (moi)

  • mas (mais) et más (plus)

  • si (si) et sí (oui)

  • solo (seul) et sólo (seulement)

  • el (le) et él (lui)

 

Il existe peu de règles concernant l’utilisation d’accents à l’écrit pour séparer des mots de leurs homonymes. De fait, la meilleure manière de les connaître est encore de les apprendre en tant que vocabulaire à part entière. Il est également important de préciser que les homonymes, en langue espagnole, ne sont pas différenciés uniquement par l’utilisation d’accents.

 

L’accent sur les mots interrogatifs

Enfin, les accents en espagnol sont également utilisés pour signifier d’un mot qu’il est utilisé pour poser une question. Par exemple, le mot « quel », utilisé comme un lien, est « cual » en espagnol. Cependant, quand le mot « quel » est utilisé dans une question (lorsqu’on dit par exemple « quel fruit ? »), il prend un accent, de cette manière : « ¿cuál? ».

La même règle se retrouve dans d’autres mots, comme le montrent ces exemples :

  • cuando (quand) et ¿cuándo? (quand?)

  • donde (où) et ¿dónde? (où?)

  • quien (qui) et ¿quién? (qui?)

Pour résumer, les accents à l’écrit sont là pour vous indiquer quelle syllabe accentuer à l’oral, savoir quel homonyme l’on utilise, et identifier la présence d’une question. Il sont, de facto, d’une grande aide en termes de prononciation et de compréhension !

Choisissez votre langue et complétez votre test de placement gratuitement

Anglais

Allemand

Français

Espagnol

Prêt à apprendre avec Lingoda ?

Personnalisez votre expérience d’apprentissage et parlez rapidement avec aisance.

Pin It on Pinterest

Share This