Rencontrez Agustina : professeur d’espagnol et étudiante en langue
par Lingoda Team
January 20, 2020

Voici Agustina. Elle est professeur d’espagnol à Lingoda mais elle apprend aussi l’allemand et le français donc elle comprend très bien ce que c’est d’apprendre une nouvelle langue !

Agustina, parlez-nous de vous !

Je m’appelle Agustina Palenque (quel nom typiquement espagnol !). Je viens d’Argentine et en ce moment, je suis dans une phase nomade de ma vie. Il y a quelques années, un de mes cousins m’a demandé : “Alors, quand vas-tu vivre à l’étranger ?” et je me rappelle avoir pensé “Est-ce que je dois le faire ?”. Est-ce que c’est parce que toutes les personnes de la Génération Y font un road-trip en Europe, cueillent des bananes en Australie et voyagent en Thaïlande ? Je préfère les projets éducatifs stables, apprendre à connaître mes étudiants et voir leur développement pendant que j’apprends moi-même beaucoup d’eux. J’ai beaucoup appris grâce à ma vie stable à Buenos Aires. L’éducation était ma manière de rendre le monde un peu meilleur, ma façon de comprendre nos différences, comment nous avons tous besoin d’être aimés, écoutés et respectés. Ma façon de comprendre que nous avons tous besoin (et méritons) de trouver le mode de vie qui nous convient le plus pour vivre avec les autres.

Cependant, à un certain moment dans ma vie, j’ai eu l’impression que j’avais besoin d’apprendre plus et là où j’étais il n’y avait plus de nouveau défi pour moi. Je pouvais changer de travail ou de quartier mais je savais déjà ce que j’allais ressentir. 

C’est à ce moment-là que l’idée de voyager m’est venue à l’esprit et soudainement, il n’y avait plus d’autre option pour moi que de partir pour cette nouvelle aventure, sans savoir comment cela allait se passer, en attendant juste que la vie me dise ce qui devait être dit. 

L’Espagne, l’Italie, le Maroc et même New York ! Je me suis rendue compte que j’aimais le moi qui voyageait. C’est à ce moment que j’ai commencé à penser : “Berlin. Il doit y avoir quelque chose pour moi là-bas”. Et donc, me voici. Cette ville intense m’a donné une toute nouvelle perspective de la vie et c’est comme ça que j’ai trouvé Lingoda, en essayant d’apprendre l’allemand. J’ai posé ma candidature pour travailler comme professeur d’espagnol et j’ai eu ma première expérience d’enseignement des langues en ligne. Et j’adore ça. Je sais que je peux emporter mon travail partout où je vais.

Agustina

À quoi ressemble un jour typique pour vous en tant que professeur de langue pour Lingoda ?

Je ne pense pas vraiment qu’il ait un jour typique pour un professeur Lingoda, surtout pour moi. Ma routine a tellement changé ces dernières années. Je peux pourtant dire que, étant du matin, je préfère travailler au début de la journée avec quelques cours. Ensuite, je prends mon cours de français avec Lingoda vers midi. J’apprécie beaucoup les leçons et j’aurais aimé commencé plus tôt. Je sais que je retournerai à l’allemand dès que mon français sera assez bon. Après ma leçon, je travaille sur des projets personnels. Je commence à penser à écrire un nouveau blog pour partager mes voyages et mes expériences d’enseignement, et peut-être (seulement peut-être) une chaîne Youtube pour des étudiants en espagnol de niveau intermédiaire. Je préfère faire tout ça dans un café sympa (c’est une habitude très “porteño” – porteños sont les habitants de Buenos Aires).

J’imagine que ma routine va de nouveau changer maintenant que je vais en France. Je pense que j’aurai plus de contact avec la nature. Mais en fait, je ne sais pas vraiment et c’est ce que je préfère.

Que préférez-vous le plus sur la plateforme ?

J’aime le type de personnes qui font partie du réseau Lingoda. La plupart des étudiants que j’ai eu la chance de rencontrer sont des âmes sensibles prêtes à en apprendre plus sur d’autres cultures et coutumes. J’aime aussi les sujets que Lingoda prépare pour les leçons et l’approche éducative. Grâce aux matériels, j’ai eu beaucoup de conversations très intéressantes. Je pense vraiment que nous n’apprenons que si nous voulons réellement communiquer donc j’essaie d’avoir de vraies discussions. Ainsi, j’ai plein de nouvelles idées et questions sur la vie !

Qu’est-ce que vous appréciez dans le fait d’apprendre et de parler d’autres langues ?

J’aime les malentendus et les situations drôles avec les faux-amis. Si vous êtes capable de rire de vous-même, vous pouvez vous amuser en faisant des erreurs et en écoutant ce que les autres ont compris ! Par exemple, je me rappelle qu’il y a quelques temps, un des étudiants essayait de me dire que parfois elle n’aimait pas son nouveau quartier à cause des “gens ivres” (borrachos) qui faisaient trop de bruit. Mais au lieu d’utiliser “borracho”, elle a utilisé “embarazadas” qui veut dire “femmes enceintes”. Donc elle m’a dit que les femmes enceintes faisaient trop de bruit vers sa maison ! C’était tellement drôle que nous avons ri pendant plusieurs minutes. 

Un de mes bons amis m’a dit qu’apprendre une nouvelle langue était une bonne façon de lancer un défi à son égo et je suis totalement d’accord. La langue est une grande partie de notre expression personnelle. Essayer de nous exprimer alors que nous ne nous sentons pas totalement à l’aise dans la nouvelle langue veut dire que vous devez constamment accepter le fait que les autres personnes ne vont pas voir toutes les choses intéressantes que vous avez à dire.

Pourquoi pensez-vous qu’on doive apprendre des langues ?

Je me suis rendue compte de l’importance des langues la première fois que je suis allée en Europe, il y a seulement deux ans. Je parlais anglais et je pensais que c’était un grand avantage pour rencontrer des voyageurs. Je pense aussi que les langues sont une des plus grandes expressions de chaque culture et je trouve ça très intéressant. Par exemple, j’ai appris que l’allemand est une langue très logique et que beaucoup de mots existent pour nommer chaque chose et chaque idée ! C’est quelque chose qui identifie la culture allemande : la logique, la structure et la précision ; ils disent exactement ce qu’ils veulent dire.

De plus, je pense que les problèmes que le monde a (et a toujours eu) ne peuvent être résolus que si nous pensons à l’échelle mondiale. Paulo Freire, un pédagogue brésilien, a dit : “La cabeza piensa donde los pies pisan”. Cela veut dire que nous avons tendance à voir la vie et à y penser avec la perspective de notre propre expérience. Dons, si nous voulons vraiment changer le monde, nous devons faire un effort pour apprendre les uns des autres, être empathiques avec les expériences des autres et au moins essayer de voir la vie de leur point de vue. Le langage est vraiment une bonne manière de réussir ce défi.

Qu’aimez-vous le plus dans la langue espagnole ?

J’adore la musique. Je vis avec la musique tout le temps et j’aime penser à la sonorité d’ensemble que mes mots produisent. Je pense que c’est la meilleure partie de l’espagnol : la sonorité est tellement belle. En plus, je pourrais dire que c’est une langue plutôt flexible : il y a plusieurs façons d’exprimer la même idée en utilisant des structures grammaticales différentes. Je sais que cela peut être déroutant pour les apprenants mais je pense que c’est une force : même si quelques membres de “La Real Academia Española” essaient de garder des règles rigides, les hispanophones jouent avec leur langue. C’est donc ce que vous devez être capable de faire pour apprendre l‘espagnol : jouer. Et, comme Carlos Fuentes (un écrivain mexicain) l’a dit : L’espagnol est “el idioma que con mayor elocuencia y belleza ofrece el repertorio más amplio del alma humana”. 

Donc, selon lui, l’espagnol est la langue qui offre le plus élégamment et éloquemment le répertoire le plus large de l’âme humaine. Je ne connais pas assez de langues pour confirmer ce fait mais je pense vraiment que l’espagnol aide les gens à mieux exprimer leurs sentiments et pensées profonds.

Pourquoi pensez-vous que les gens devraient visiter ou même vivre dans un pays hispanophone ?

Il y a quelques temps, une amie suédoise m’a demandé ce que j’allais faire et après lui avoir donné mes alternatives, elle m’a dit : “J’aime que tu sois si flexible avec le futur !”. Et j’ai pensé, et bien, oui, parce que nous devons l’être. La vie dans chaque pays est différente. Grandir dans un pays d’Amérique latine vous fait vous rendre compte que le contexte peut changer chaque décennie, année ou mois. Vous devez pouvoir vous adapter et apprécier la vie !

En plus, les pays hispanophones sont l’exact opposé des sociétés individuelles. Nous avons l’habitude de penser que nos vies font partie d’un tout et pas juste de nos réussites personnelles. C’est quelque chose que chaque voyageur en Amérique de Sud peut remarquer, c’est une perspective de vie différente et je pense que d’autres pays pourraient en apprendre beaucoup.

J’aime la passion et l’intensité de l’espagnol.

Que vous cuisiniez, dansiez, jouiez au football, écoutiez de la musique ou discutiez politique avec des hispanophones, vous remarquerez combien nous aimons et prenons ces sujets au sérieux. Quoique chaque pays ait ses propres idiosyncrasies, j’aimerais en savoir plus sur Mexico, Cuba, le Guatemala ou la Colombie par exemple.

Si vous aviez un truc ou une astuce pour un apprenant de langue, ce serait quoi ?

Parler une langue étrangère demande un gros effort, la plupart du temps. Donc, tout d’abord, je pense qu’une astuce pratique serait : essayez de trouver le meilleur moment de la journée pour vos leçons. Quand vous sentez vous plus de “faire la conversation” ? Pour moi, c’est autour de midi, après avoir travaillé quelques heures. Les soirées ne sont pas tops pour moi car je veux juste me détendre et parler espagnol ! Je pense aussi qu’être préparé pour ses leçons aide beaucoup. J’essaie de lire le matériel avant pour être prête à utiliser le vocabulaire et me concentrer sur la conversation. De plus, comme beaucoup de personnes le disent, c’est super quand vous essayez d’incorporer la langue à votre routine : essayez de lire les actualités dans cette langue, écoutez de la musique et regardez des séries. Les podcasts et les articles en français dont très stimulants pour moi.

Enfin, ne faites pas ce que j’ai fait quand j’ai voulu apprendre l’allemand. Soyez réalistes sur vos objectifs, ne soyez pas trop stressés et appréciez le voyage.

Quelles paroles de sagesse avez-vous pour une personne qui pense se lancer dans l’apprentissage des langues ?

Je ne sais pas si ce sont des paroles sages mais je dirais qu’apprendre à connaître une nouvelle langue est bien plus qu’apprendre la grammaire ou avoir une prononciation parfaite. La chose la plus importante est d’embrasser la nouvelle culture et de jouer pendant quelques temps avec cette “nouvelle identité” que vous offre la langue. Pas à pas, chaque apprenant devrait essayer de fonctionner, de communiquer. Il y a de supers professeurs d’espagnol qui apprécieraient de vous aider à vous sentir plus à l’aise.

Commencer l’espagnol

Si vous aimeriez commencer à apprendre l’espagnol avec des professeurs comme Agustina, rendez-vous sur le site Lingoda et inscrivez-vous à vos 7 jours d’essai gratuit !

Prêt à apprendre avec Lingoda ?

Personnalisez votre expérience d’apprentissage et parlez rapidement avec aisance.
Articles connexes
Choisissez votre langue et complétez votre test de placement Lingoda gratuitement

Pin It on Pinterest

Share This