Être bilingue, qu’est-ce que ça veut dire ?

Être bilingue, qu’est-ce que ça veut dire ?

Par Jakob Straub
Mis à jour le 09.11.2022

Si vous êtes capable de parler deux langues couramment, vous pouvez dire que vous êtes bilingue. Dans ce monde connecté, beaucoup de personnes sont multilingues et maîtrisent plusieurs langues. Mais pourquoi y a-t-il un éternel débat sur la signification du bilinguisme ? Dans cet article, nous aborderons le sujet des locuteurs natifs, de la maîtrise d’une langue et du translangage.

Prêt.e à apprendre avec Lingoda ?


Quelle est la définition du bilinguisme ?

Pour commencer, analysons le mot en lui-même : le préfixe bi signifie deux et lingua est le mot pour « langue » et « langage » en latin. Donc une personne bilingue est une personne qui parle deux langues. Pourtant, on peut noter une information supplémentaire lorsqu’on lit la définition dans le dictionnaire :

Bilingue : personne qui parle deux langues couramment.

La différence est donc dans le niveau de la maîtrise des deux langues. Mais à partir de quand peut-on se considérer comme bilingue ?

Comment devient-on bilingue ?

En tant que locuteur natif, vous maîtrisez votre langue maternelle. Mais c’est un malentendu courant de penser que l’on doit apprendre sa deuxième langue (et d’autres langues) pendant l’enfance. Des études concernant l’apprentissage des langues montrent qu’il est certainement plus facile de procéder ainsi mais vous pouvez tout aussi bien devenir bilingue plus tard, pendant votre adolescence ou en étant adulte.

Différents facteurs peuvent favoriser le bilinguisme comme l’immigration ou le fait de grandir dans un foyer mutlilingue. Mais il est bien sûr possible d’apprendre une deuxième langue à l’école ou bien en tant qu’autodidacte.

Le bilinguisme existe dans le monde entier, à tous les âges et dans toutes les classes sociales. Aux États-Unis, par exemple, 50 millions de personnes maîtrisent deux langues. Le bilinguisme pendant l’enfance est très répandu en Inde ou dans de nombreux pays européens, où les enfants apprennent au moins une autre langue à l’école.

Le bilinguisme est-il une question de maîtrise ?

Certaines personnes croient qu’être bilingue, c’est lorsque vous maîtrisez parfaitement deux langues de manière égale. Dans l’idéal, une personne bilingue aurait une compréhension profonde de l’histoire, de la culture et de la société. Elle comprendrait les différents dialectes et saurait quand les utiliser afin de parler la langue comme un natif.

Mais cette exigence de maîtrise absolue va à l’encontre de notre conception réelle des personnes bilingues. Dans ses travaux sur le bilinguisme, le Professeur émérite François Grosjean a constaté que les bilingues maîtrisent leurs deux langues au niveau dont ils en ont besoin. Il est courant qu’une des langues soit dominante et la bilittéracie, l’habilité de lire et écrire dans les deux langues, n’est pas obligatoire.

Le bilinguisme en tant que translangage

Le translangage, c’est lorsqu’une personne bilingue combine ses langues et invente ainsi une nouvelle manière de s’exprimer. Ce n’est en aucun cas le signe d’un manque de compréhension linguistique, bien au contraire. Cela montre plutôt à quel point la compréhension linguistique est grande et à quel point ces deux langues sont liées.

Pourtant, les termes comme « Denglish » (Deutsch-English) ou « Spanglish » (Spanish-English) ont une connotation péjorative et sont vus comme un mélange simpliste de deux langues. C’est plutôt le contraire : les bilingues ne sont ni paresseux, ni stupides, lorsqu’ils combinent deux langues. Ils empruntent et échangent les mots de leur répertoire, élargissant ainsi leurs possibilités de s’exprimer par le langage. Dans une conversation avec quelqu’un qui ne maîtrise qu’une seule langue, ils sont bien sûr capables de s’en tenir à cette seule langue.

Les bénéfices du bilinguisme

Autre mythe : les enfants bilingues mettraient plus de temps ou auraient plus de difficultés à apprendre une langue à l’école s’ils parlent une langue différente à la maison. Au contraire, le bilinguisme a des avantages académiques, cognitifs, socio-culturels et même économiques. Être bilingue augmente les connexions neuronales, améliore les capacités d’analyse, les compétences en matière de résolution de problèmes et, bien sûr, la capacité à apprendre une nouvelle langue.

Les personnes bilingues font souvent preuve d’une plus grande capacité à s’identifier à d’autres personnes ou cultures, et à faire preuve de plus d’empathie à leur égard. Un plus grand accès à la culture, au matériel d’apprentissage et aux possibilités offre de nombreux avantages supplémentaires.

Si vous êtes bilingue et que vous souhaitez améliorer la maîtrise d’une de vos langues, vous approfondirez encore plus vos connaissances linguistiques déjà complexes. Ne vous laissez surtout pas décourager par des personnes qui ont des exigences impossibles en matière de bilinguisme !

Prêt.e à apprendre avec Lingoda ?


Jakob est rédacteur indépendant et vit à Barcelone en Espagne. En tant que conteur expérimenté, il publie des fictions créatives en anglais et en allemand et aide d’autres auteurs à transformer leurs manuscrits en histoires captivantes. Grâce à son expertise dans un large éventail de sujets tels que l’écriture, la littérature, la productivité, le marketing, les voyages et la technologie, il produit des contenus attrayants pour ses clients. Outre l’évasion qu’offrent les livres, Jakob aime voyager à la manière d’un nomade digital et se maintient en forme en pratiquant l’escalade et la randonnée. Pour en savoir plus sur lui, rendez-vous sur son site Web, sur Twitter ou sur Goodreads.

Articles similaires