Petit guide de l’espagnol mexicain

Petit guide de l’espagnol mexicain

Par Lingoda Team
Mis à jour le 05.07.2022

Parlé couramment par plus de 585 millions de personnes à travers le monde, l’espagnol est l’une des langues les plus parlées au monde. Si cette langue est née en Espagne il y a quelques centaines d’années, c’est au Mexique qu’elle est le plus parlée aujourd’hui. Alors que beaucoup d’étudiants apprennent l’espagnol dans le but de voyager ou de travailler au Mexique, il est important de savoir que l’espagnol mexicain diffère de celui utilisé en Espagne. Même s’il est tout à fait possible de se faire comprendre en parlant un espagnol européen, connaître les différences clés peut vous faciliter la vie.

Pour ce faire, nous avons concocté pour vous un petit guide de l’espagnol mexicain en nous concentrant sur les différences entre l’espagnol et le mexicain au niveau de la grammaire, de la prononciation, du vocabulaire et des expressions.

En route vers la maîtrise d’une langue


Les différences grammaticales

Pour apprendre l’espagnol du Mexique, le plus important est de maîtriser les quelques différences grammaticales avec l’espagnol européen. Celles-ci s’appliquent également à d’autres dialectes parlés dans d’autres parties d’Amérique centrale et du Sud. De manière générale, l’espagnol mexicain suit les mêmes règles que l’espagnol européen… à quelques exceptions près !

Les pronoms

La différence la plus évidente entre ces deux langues concerne les pronoms de la deuxième personne. En espagnol européen, il est commun d’utiliser le pronom informel vosotros (vous) pour s’adresser à un groupe de personnes, et d’utiliser le pronom ustedes dans des situations plus formelles. En espagnol mexicain, vosotros n’est jamais utilisé : c’est le pronom formel ustedes qui le remplace, que la situation soit formelle ou informelle.

D’autre part, contrairement à d’autres régions d’Amérique centrale ou d’Amérique du Sud, l’espagnol mexicain n’utilise pas le pronom de la deuxième personne du singulier vos (tu), mais utilisera toujours .

La conjugaison

En termes de conjugaison, vous remarquerez rapidement que le passé composé (pretérito perfecto compuesto) n’est que très rarement utilisé au Mexique. À la place, on utilisera plus communément le passé simple (pretérito perfecto simple).

Conseil : Portez une attention particulière aux pronoms de la deuxième personne. Car si vous utilisez un pronom informel comme en espagnol européen, vous pourriez passer pour une personne impolie ou on vous collera l’étiquette de la personne qui n’est pas renseignée ou parle très mal la langue. Mis à part ces différences, rassurez-vous, l’espagnol mexicain suit les mêmes règles de bases que l’espagnol européen tel qu’on le connaît !

La prononciation de l’espagnol mexicain

Outre ces quelques différences grammaticales, l’espagnol mexicain se démarque de l’espagnol parlé dans d’autres pays par sa prononciation. Si l’accent mexicain diffère de manière générale, l’une des différences les plus importantes est l’absence du « zézaiement » propre à la langue espagnole.

Par exemple, en espagnol européen, la lettre ‘z’ est généralement prononcée comme le ‘th’ sourd en anglais. En espagnol mexicain, cependant, la lettre ‘z’ sera plutôt prononcée somme un ’s’. De ce fait, l’espagnol mexicain ne fait pas la différence entre les lettres ‘z’ et ’s’ à l’oral. Les mots ‘casa’ et ‘caza’ (maison et chasse) ont la même prononciation au Mexique mais pas en Espagne.

La même règle s’applique à la lettre ‘c’ lorsqu’elle est placée après la voyelle ‘i’ ou ‘e’ dans un mot. Ce phénomène propre à l’espagnol mexicain est appelé le ‘seseo’.

L’espagnol mexicain diffère également d’autres dialectes dans le sens où il place l’accent différemment dans certains mots. Prenons par exemple le mot video. À l’oral, en Espagne, on placera l’accent sur la lettre ‘i’, alors qu’au Mexique, l’accent sera placé sur le ‘o’.

Vocabulaire et expressions

Enfin, même si le vocabulaire espagnol est universel, l’espagnol mexicain possède un vocabulaire qui lui est propre. De ce fait, nous vous conseillons de commencer à apprendre l’espagnol mexicain avec des mots et expressions qui lui sont propres afin de pouvoir comprendre les locaux.

De manière générale, l’espagnol mexicain comprend beaucoup d’anglicismes, voire de mots empruntés à l’anglais. Ceci est dû à la proximité avec les États-Unis et des mouvements de population entre ces deux pays au fil des années.

Certains mots comme le mot hobby s’épelle et se prononce de la même manière qu’en anglais, tandis que d’autres lui sont empruntés, mais assez similaires pour être compris par des anglophones. Les exemples les plus communs sont emergencia (emergency – urgences), marqueta (market – marché) and traque (track – trace). Notez qu’aucun de ces mots n’est utilisé en espagnol européen et que, en général, les anglicismes de ce genre sont propres aux pays situés à la frontière avec les États-Unis.

D’autre part, certaines expressions mexicaines sont totalement inconnues en Espagne. Même si vous n’avez pas besoin de les utiliser, vous pourriez les entendre lors d’un voyage au Mexique, d’où l’utilité d’en connaître la signification. Voici pour vous une sélection de huit mots et expressions communément utilisés :

¡Aguas! – Se traduit de manière littérale par « Eaux ! », mais est utilisé pour dire « Fais attention ! » ou « Sois prudent ! »

Bronca – Ce mot se traduit par « une bataille » ou « une dispute ». Cependant, au Mexique, il est utilisé pour décrire n’importe quelle sorte de problème ou de crise.

Codo – Si ce mot espagnol se traduit par « coude », il est utilisé au Mexique pour dire d’une personne qu’elle est radine.

Estoy crudo – Si la traduction littérale de cette expression est « Je suis à bout », on l’utilise communément pour dire qu’on a la gueule de bois.

Fresa – Ce mot se traduisant par « fraise » est utilisé par les Mexicains pour parler d’une jeune personne, désagréable et matérialiste, généralement issue d’un milieu bourgeois.

Huevo – En espagnol, ce mot se traduit par « œuf ». Cependant, au Mexique, on l’utilise parfois pour parler de testicules, de la même manière que l’on utiliserait le mot « boules » en français.

Naco / Naca – Ce mot est utilisé pour parler d’une personne vulgaire. La dernière lettre du mot varie selon le sexe de la personne, ce qui reprend les principes de base de la langue espagnole.

¡Qué padre! – Si la traduction littérale de cette expression « Que papa » ne fait absolument aucun sens, elle est utilisée pour signifier quelque chose de « cool ! », « génial ! », ou « super ! ».


En route vers la maîtrise d’une langue

Articles similaires