La langue romanche : La quatrième langue de Suisse

par Jakob Straub
April 27, 2021
La langue romanche : La quatrième langue de Suisse

La Suisse compte quatre langues nationales : le suisse allemand, le français, l’italien – et le romanche. Comme moins de 0,5 % de la population suisse parle le romanche et que ce dernier possède un statut de langue semi-officielle, il est facile de constater qu’il représente une langue à part. C’est pourquoi nous allons vous présenter le romanche, la quatrième langue de la Suisse.

Qu’est-ce que le romanche ?

Le romanche porte de nombreux autres noms : Romanche, Rumantsch, Romontsch, Rumantsch, Rumauntsch et Rumàntsch, car il existe cinq dialectes régionaux différents. Le romanche est une langue romane et la quatrième langue nationale de Suisse, où il est aujourd’hui parlé principalement dans le canton des Grisons ou Graubünden en suisse allemand.

Langue romane, le romanche descend du latin tel qu’il était parlé dans l’empire romain. Parmi les autres langues romanes, le romanche se distingue par l’important éloignement des régions où il est parlé. Le romanche présente une similitude de vocabulaire et parfois de syntaxe avec l’allemand du fait d’une intéraction prolongée entre les deux langues.

Au sein des langues romanes, le romanche appartient à la branche gallo-romane, comme le français, le lombard et l’occitan. Certains linguistes placent le romanche dans le sous-groupe rhéto-roman des langues gallo-romanes, avec le frioulan et le ladin. Ces linguistes émettent l’hypothèse que les langues rhéto-romanes descendent toutes d’une langue commune. À l’inverse, certains estiment qu’elles présentent des similarités en raison de leur isolement géographique. Il est important de noter que le romanche, le frioulan et le ladin ne sont pas des dialectes de l’italien et que les Romanches identifient leur langue comme distincte de l’italien et des autres langues romanes.

Apprentissage automatique du langage : qu’est-ce que le traitement automatique du langage naturel ?

Les dialectes romanches

Le romanche compte cinq dialectes, dont chacun possède une forme standardisée appelée “idiome” pour les distinguer de la langue locale. Les cinq idiomes romanches sont :

Sursilvan : Le nom de l’idiome romanche le plus répandu provient de la région de la Surselva. Le nom en lui-même signifie au-dessus (“sur”) de la forêt (“selva”). Le sursilvan est parlé dans la vallée du Vorderrhein en Suisse.


Vallader : L’idiome de la Basse-Engadine et du Val Müstair est le deuxième idiome romanche le plus parlé, avec environ 6500 locuteurs.

Putèr : Environ 5500 personnes parlent cet idiome, principalement en Haute-Engadine et dans le village de Brail.


Surmiran : environ 3000 parlent cet idiome dans les vallées de Gelgia, Albula et Alvra.

Sutsilvan : Cet idiome romanche s’est beaucoup raréfié depuis le début du 20ème siècle et ne compte plus que 1000 locuteurs dans la vallée de Hinterrhein.


Le grison romanche ou rumantsch grischun est une langue artificielle, créée en 1982 par le linguiste zurichois Heinrich Schmid. Son objectif était de disposer d’une langue romanche standard commune, notamment pour la représentation dans les textes officiels. Il appartient toutefois à chaque institution de décider de l’usage qu’elle fait du grison romanche. Les Romanches n’utilisent généralement pas la langue artificielle mais leur propre dialecte.

Vous avez un travail prenant ? Voici comment trouver du temps pour apprendre une langue

Histoire et origines du romanche

Vers 15 avant J.-C., les Romains ont envahi et conquis la Rhétie, la région qui correspond actuellement aux Grisons. La combinaison du latin parlé par les soldats romains et de la langue indigène rhétique a donné naissance au romanche. Jusqu’au 15ème siècle, le romanche était la langue principale de la région. À cette époque, l’État libre des Trois Ligues formait la première version du canton.

À la base, l’allemand était la langue principale du canton. Ce n’est que par la suite que le romanche s’est fragmenté en cinq dialectes, originaires des villages de montagne isolés de la région. Comme chaque dialecte avait sa propre version écrite, le romanche n’a pas évolué comme l’allemand ou le français en Suisse. Le canton a également encouragé l’utilisation de l’allemand, qui est aujourd’hui la langue dominante dans les Grisons.

Où le romanche est-il parlé ?

Au Moyen Âge, la présence de locuteurs romanches s’étendait au nord jusqu’au lac de Constance. Aujourd’hui, les Grisons sont le canton connu pour ses locuteurs romanches. Le Vinschgau, dans le Tyrol du Sud, comptait des romanches jusqu’au XVIIe siècle, date à laquelle il est devenu germanophone. Ce que l’on appelle le territoire romanche traditionnel se trouve intégralement dans les Grisons : 121 communes dans lesquelles une majorité a déclaré le romanche comme langue maternelle lors des différents recensements suisses entre 1860 et 1888.

Dans ce territoire traditionnel, 66 communes déclaraient encore une majorité romanche en 2000. Dans 18 communes du territoire romanche traditionnel, la langue a disparu ou n’est plus parlée que par une faible minorité. Dans la région de la Surselva, près de 80 % de la population demeurent des locuteurs actifs. La langue est toutefois proche de l’extinction dans la région de la Sutselva. Dans la vallée de la Haute-Engadine, environ 30 % de la population sont romanches, tandis qu’en Basse-Engadine, ils forment la majorité avec 60 %. Le plus grand nombre de romanches en dehors de la région traditionnelle vit à Coire, la capitale des Grisons, et dans d’autres grandes villes de Suisse.

8 manières de tomber amoureux de l’apprentissage des langues

Quel est le statut de la quatrième langue de la Suisse ?

La Suisse compte quatre langues nationales : le suisse allemand, le français, l’italien et le romanche. Mais chaque canton peut décider seul laquelle de ces quatre langues doit avoir le statut de langue officielle. Au niveau de l’administration fédérale, les quatre langues sont officielles. Pour sa part, le canton des Grisons a fait du romanche une langue officielle.

Un référendum de 1938 a accordé au romanche le statut de langue nationale avec une majorité écrasante de 90 % des voix. Plus important encore, un référendum de 1996 a fait du romanche une langue officielle partielle : aujourd’hui, il représente la “langue officielle pour la correspondance avec les personnes de langue romanche”. Les citoyens parlant le romanche peuvent donc s’adresser à l’administration fédérale dans n’importe quel dialecte romanche et recevoir une réponse en grison romanche.

Les émoticônes peuvent-elles vous aider à apprendre une langue ?

Faits amusants sur la langue romanche

Impressionnez vos amis suisses, romanches ou linguistes avec ces faits amusants sur la quatrième langue de Suisse :

  • Au total, environ 60 000 personnes parlent aujourd’hui le romanche. La plupart d’entre elles vivent dans les Grisons, le seul canton à reconnaître le romanche comme langue officielle au même titre que l’allemand et l’italien.
  • La majorité des romanches sont bilingues ou polyglottes et parlent au moins le suisse allemand.
  • La Lia Rumantscha est une organisation à but non lucratif destinée à tous les romanches et fondée en 1919. Elle apporte son soutien à la langue ainsi qu’à la culture romanches depuis son siège social de Coire et supervise les associations régionales.
  • Le gouvernement suisse consacre environ 7,6 millions de francs suisses par an à la promotion et à la préservation de la langue romanche.
  • Le romanche ressemble beaucoup à sa langue sœur, l’italien, en particulier aux dialectes de la Lombardie, dans le nord de l’Italie. Au Moyen Âge, les deux langues étaient encore plus proches.
  • Dans les écoles situées dans des régions romanches, une variante locale est enseignée jusqu’en 6e. L’allemand prend ensuite le relais, mais le romanche reste utilisé pour certains cours.

Vous souhaitez en apprendre plus sur les Suisses et leurs langues ? Laissez-nous vous présenter les différentes langues parlées en Suisse !

Choisissez votre langue et complétez votre test de placement gratuitement

Prêt à apprendre avec Lingoda ?

Personnalisez votre expérience d’apprentissage et parlez rapidement avec aisance.