La sécurité sociale en France, comment ça marche ?

par Audrey Sivadier
April 01, 2021
La sécurité sociale en France, comment ça marche ?

Quand on voyage dans un pays qui n’est pas le nôtre, tomber malade est l’une des situations les plus stressantes qui puisse arriver. Alors autant bien s’y préparer à l’avance et partir l’esprit tranquille. Que vous partiez en vacances ou pour plusieurs mois en France, voici ce que vous devriez savoir sur la sécurité sociale en France.  

La sécurité sociale en France

La sécurité sociale, l’Assurance maladie ou encore « ameli.fr » sont de nombreux noms qui désignent tous la même chose : la protection sociale française. C’est l’une des meilleures au monde, mais il faut savoir où trouver les démarches administratives, car ça, les Français sont aussi champions du monde de la paperasse.

Touristes en France, que faut-il faire en cas de soucis de santé ?

Une rage de dents, une chute ou un vilain rhume vous atteint alors que vous êtes en visite en France ? Pas de panique, où que vous soyez, vous pourrez être ausculté.

Pour trouver un médecin généraliste ou spécialiste, vous pouvez utiliser les pages jaunes, l’annuaire national français, ou mieux : doctolib.fr. Depuis 2015, ce site web et application est le moyen le plus utilisé par les Français. Et cela vous évitera une conversation en français au téléphone avec la secrétaire du médecin…

Si vous faites partie de l’espace économique européen, pensez à demander à l’assurance maladie de votre pays, avant votre départ, carte européenne d’assurance maladie (CEAM). Chaque personne de votre famille doit avoir sa propre CEAM, y compris vos enfants. Dans certains pays européens, la CEAM se confond avec la carte nationale d’assurance maladie.

Dans tous les cas, il est fort possible que vous ayez à faire l’avance des frais de consultation. Mais encore une fois, pas de panique. En France, en moyenne, la consultation chez un médecin généraliste coûte environ 30€. Demandez « une feuille de soin » au médecin afin d’avoir un justificatif à transmettre à votre assurance maladie de retour dans votre pays.

Comment apprendre plus de mots en anglais

Expatriés en France

Lorsque vous venez travailler en France, c’est à votre employeur de faire les démarches auprès de l’Assurance maladie. Les membres de votre famille qui viennent vivre avec vous sont également pris en charge par la sécurité sociale.

Quand votre employeur a effectué les démarches vous obtenez un numéro de sécurité sociale. C’est un numéro très important à conserver, il est utile dans beaucoup de démarches administratives, notamment les impôts.

Le numéro de sécurité sociale

Le numéro de sécurité sociale est composé de 15 chiffres qui racontent votre vie ! Ne le donnez pas à quelqu’un si vous êtes pudique sur votre âge.

1 : Si vous êtes un homme vous aurez le chiffre 1, si vous êtes une femme, le chiffre 2.

2 : Votre année de naissance.

3 : Votre mois de naissance.

4 : Votre département de naissance. Si vous êtes né à l’étranger, ce sera le nombre 99.

5 : Le code de votre ville de naissance.

6 : N° ordre de naissance. (par exemple, 019, cela veut dire que vous êtes la 19ème personne née dans cette commune ce mois-ci).

7 : Clé de sécurité.

Ce numéro vous permet de créer un compte sur ameli.fr et de demander votre carte vitale. Un sésame vert très utile pour ne pas avancer les frais médicaux en France.

Si vous ne travaillez pas en France, mais que vous y résidez de manière stable depuis plus de 3 mois, la PUMA (protection universelle maladie) vous garantit des droits à la prise en charge de vos frais de santé à titre personnel.

Les meilleurs virelangues en français

La complémentaire santé en France

Pour les soins médicaux réalisés en France, les frais sont pris en charge par l’Assurance maladie dans la limite de tarifs de base. Certains médecins, souvent spécialisés, pratiquent des dépassements d’honoraires qui ne sont pas pris en charge par la sécurité sociale. Certains médicaments également ne sont pas remboursés complètement. Passer plusieurs nuits à l’hôpital (public ou privé) peut s’avérer rapidement très coûteux.

C’est pourquoi il est recommandé de souscrire à une complémentaire santé, aussi appelée « mutuelle ».

Quand vous avez des frais médicaux, votre carte vitale vous permet de ne pas avancer la partie prise en charge par la sécurité sociale. Mais il vous faudra payer la partie non prise en charge de votre poche. À moins que le praticien (hôpital ou pharmacien) vous propose « le tiers payant ». Dans ce cas-là, ils vous demanderont votre carte vitale + votre carte de mutuelle et c’est eux qui se mettront directement en contact avec votre mutuelle.

Alors, pensez à le demander avant de faire le soin prescrit par votre médecin. Certains cabinets de radiographie ou d’IRM ne proposent pas le « tiers-payant » et vous devrez alors régler une facture bien salée…

Vous voilà parés pour toutes les situations médicales en France ! Mais avez-vous bien révisé votre français pour décrire vos symptômes au médecin ? N’attendez plus ! Entraînez-vous avec Lingoda !

Choisissez votre langue et complétez votre test de placement gratuitement

Anglais

Allemand

Français

Espagnol

Prêt à apprendre avec Lingoda ?

Personnalisez votre expérience d’apprentissage et parlez rapidement avec aisance.

Pin It on Pinterest

Share This