Jour de Christophe Colomb

par Lingoda Team
October 06, 2016

Le jour de Christophe Colomb (appelé “Día de la Hispanidad” en Espagne ou “Día de la Raza” dans la plupart des pays d’Amérique Latine) est une fête dont l’origine date du 19ème siècle. Elle n’a cependant pas toujours été la fête nationale officielle ; à l’origine, elle était une célébration de l’identité culturelle hispanique qui résulte du mélange des cultures de la population native américaine et de celle des colons espagnols. De nos jours, cette fête est devenue la fête nationale de la plupart des pays hispanophones. Cependant, comme vous le découvrirez plus bas, elle a perdu tout son sens dans la plupart des pays d’Amérique Latine.

Selon le pays, cette fête porte beaucoup de noms différents. En Espagne, à part “Día de la Hispanidad” (journée de l’hispanité), elle correspond également à la fête nationale et coïncide avec la date de la fête religieuse en l’honneur de Notre Dame del Pilar. Aux Etats-Unis, on l’appelle “la journée de Christophe Colomb”, nom de l’amiral qui a mené l’expédition qui a abouti à la découverte de l’Amérique. En Amérique Latine, on l’appelle plus communément “Día de la Raza” (littéralement “le jour de la race”), même si certains pays lui préfèrent des noms alternatifs, ce qui amène parfois à une certaine confusion, comme nous le verrons plus tard, par exemple :

  • Argentine : “Día del Respeto a la Diversidad Cultural” (Journée du respect de la diversité culturelle)
  • Nicaragua et Venezuela : “Día de la Resistencia Indígena” (Journée de la résistance indigène)
  • Chili : “Día del Encuentro de Dos Mundos” (Journée de la rencontre des deux mondes)

Dans cet article, nous vous expliquerons les origines de cette fête, comment elle a évolué au fil des années et comment on la célèbre aujourd’hui dans les différents pays hispanophones.

 

 

Pourquoi célèbre-t-on le Jour de Christophe Colomb le 12 octobre ?

Le 3 août 1942, une expédition menée par l’amiral Christophe Colomb démarrait du port de Palos de la Frontera, dans le sud de l’Espagne. L’objectif de cette mission, commanditée par les Rois Catholiques de Castille et d’Aragon était à l’origine de trouver une route alternative pour rejoindre les Indes, nom donné à l’époque aux pays d’Asie du Sud et du Sud-Est. La seule route connue à l’époque impliquait des traverser tout le continent européen ainsi que le Moyen-Orient pour arriver en Inde ou en Chine, ce qui devenait de plus en plus compliqué à cause de de la croissance de l’Empire Ottoman.

Après environ deux mois de navigation, les trois caravelles de Colomb ont touché terre le 12 octobre 1942. Cependant, à leur grande surprise, le territoire qu’ils avaient atteint n’avait rien à voir avec le continent asiatique. C’était Guanahani, une île des Bahamas (même si l’on ne sait pas exactement laquelle). Sans le réaliser, cette expédition avait abouti au tout premier contact entre le continent européen et le continent américain.

Cette mission fut suivie d’autres expéditions coloniales de l’impérialisme européen qui ont amené à la découverte et la colonisation de ce continent. Ses principaux acteurs furent les suivants :

  • L’empire Espagnol, le premier arrivé, qui a colonisé la plupart des terres d’Amérique du Sud et du centre, ainsi que les Caraïbes.
  • L’empire portugais, qui a occupé la zone qui est aujourd’hui le Brésil.
  • L’empire britannique, dont le développement en Amérique du Nord a préparé le terrain pour la formation des Etats-Unis.
  • L’empire Français qui a conquéri la zone d’Amérique du Nord, comme la province canadienne de Québec, des îles caribéennes comme la Guadeloupe et la Martinique, ainsi que la Guinée française en Amérique du Sud.
  • L’empire néerlandais qui a fondé la Nouvelle Amsterdam, aujourd’hui ville de New York, et repris d’autres territoires comme le Suriname ou les Antilles néerlandaises.

En 1913, cinq siècles après l’arrivée de Colomb aux Amériques, le président de l’Union Ibéro-Américaine, Faustino Rodríguez-San Pedro, a décidé de créer une fête afin de commémorer le lien entre l’Espagne et l’Amérique Latine. Pour ce faire, il a choisi la date du 12 octobre, en honneur du premier contact entre ces deux terres. Quelques années plus tard, cette date a été déclarée fête nationale de tous les pays hispanophones.

 

 

Controverses concernant le jour de l’hispanité

Un certain nombre de voix se sont cependant exprimées, considérant que la découverte des Amériques portait une connotation négative. La raison derrière cette opposition se repose sur le fait que les colonisateurs européens ont exécuté ce qui peut être comparé à un génocide en détruisant et en faisant disparaître la culture précolombienne. Toutes les positions ne sont cependant pas les mêmes, et l’exemple le plus populaire est le décret de l’Empire Espagnol qui, en 1512, a interdit toute forme de maltraitance et d’esclavagisme envers les populations indigènes.

Quoi qu’il en soit, c’est un débat latent qui a grandement affecté la manière dont cette fête nationale est célébrée dans différents pays. Dans certains pays comme l’Argentine ou le Venezuela, au lieu de célébrer l’union des cultures hispaniques et américaines (précolombiennes) ou en d’autres mots, la culture hispano-américaine, on préfère célébrer les cultures précédent le colonialisme européen et le respect des différences.

 

Comment célèbre-t-on la fête nationale dans les différents pays hispanophones ?

Comme mentionné précédemment, la journée du 12 octobre est la fête nationale de presque tous les pays hispanophones. L’objectif du dit “Jour de l’hispanité” est de mettre en avant les valeurs de la culture et du patrimoine américano-hispanique, et de resserrer le lien entre ces deux cultures des deux côtés de l’Océan Atlantique. Cependant, on le fête de manières différentes dans chaque pays, comme expliqué ci-dessous :

 

Pays Fête
Espagne Parade militaire dans la capitale, Madrid, présidée par la Famille Royale.
Mexique Offrande de fleurs en l’honneur de la fusion et de la coexistence des deux cultures.
Argentine Festivités défendant le patrimoine culturel des populations native américaines contre l’impérialisme.
Colombie Pièces de théâtre dans les écoles à propos de l’histoire et de la signification de ce jour.
Venezuela et Nicaragua Le “Día de la Resistencia Indígena” (Le jour de la résistance indigène) qui commémore la lutte ardue des groupes indigènes contre la domination des colons espagnols.
Costa Rica Des carnavals célèbrent le “Día de las Culturas” (Le jour des cultures) et honore les cultures espagnoles, celle des natifs américains, ainsi que la culture afro-caribéenne.
Etats-Unis Le jour de Christophe Colomb est célébré de différentes manières selon l’État où l’on se trouve : Á New-York par exemple, c’est une grande parade, alors que les natifs américains se rassemblent pour manifester.

 

 

Apprenez l’espagnol avec Lingoda et découvrez les pays hispanophones

La culture hispano-américaine est l’une des plus riches et des plus influentes à travers le monde, et ce grâce notamment à la langue espagnole, qui est l’une des trois langues les plus parlées à travers le monde, avec l’anglais et le mandarin. Chez Lingoda, nous sommes conscients de l’importance d’apprendre l’espagnol, et c’est pourquoi nous proposons des cours en ligne, assez flexibles pour correspondre à l’emploi du temps de tous nos étudiants. Qui plus est, tous nos professeurs sont des personnes parlant l’espagnol couramment, soit d’Espagne ou d’Amérique Latine, ce qui vous permettra d’assimiler différents accents et manières de parler la langue. Lancez-vous dans l’apprentissage de l’espagnol, et préparez-vous à découvrir l’Amérique !

Choisissez votre langue et complétez votre test de placement gratuitement

Anglais

Allemand

Français

Espagnol

Prêt à apprendre avec Lingoda ?

Personnalisez votre expérience d’apprentissage et parlez rapidement avec aisance.

Pin It on Pinterest

Share This