J’ai réussi ! Le journal d’une finissante du Marathon Lingoda

par Lingoda Team
August 08, 2019

Inscrivez-vous au nouveau Marathon des langues de Lingoda (allemand) aujourd’hui

Quand je me suis inscrite au marathon complet, je ne pouvais pas imaginer à quel point l’entrainement serait intensif durant les trois prochains mois.

Le mot « marathon » en dit long : l’excitation avant le départ, l’anxiété durant mes premiers cours, reprendre mon souffle, surmonter mon anxiété un petit pas à la fois et toujours progresser dans une langue difficile. Et puis la joie de terminer et un remboursement allant jusqu’à 1400€ ! Ça en valait mille fois la peine !

Débuter avec le Marathon Lingoda

Le plus difficile est de prendre la décision. Le site web de Lingoda me rappelait mes difficultés avec l’apprentissage de l’allemand. J’étudiais trop peu et de façon irrégulière. Ma motivation d’origine s’est effondrée dès la première année d’apprentissage.

J’étais capable de comprendre des textes et d’écouter plus ou moins, mais parler allemand était hors de question. J’étais aussi réticente à l’idée de trouver quelqu’un avec qui parler sur Skype.

Mais Lingoda promettait un entraînement stable et intensif durant trois, six ou douze mois: 15 cours par mois et des conversations avec des professeurs dont c’est la langue maternelle.

La formule interactive vous permet de combiner l’étude en soirée avec votre travail quotidien et évite la perte de temps pour se rendre en classe. Le site est également adapté à votre niveau de compétence linguistique.

Quand je me suis décidée, j’ai immédiatement pris ma première leçon durant laquelle le professeur de Lingoda m’a fait parler et m’a fait passer un petit test de grammaire pour déterminer mon niveau (B1.1) et m’a expliqué la structure de leçon.

La bonne nouvelle : quand un participant dépasse 90% d’un niveau, il ou elle reçoit automatiquement un certificat de compétence linguistique pour son accomplissement !

« Communiquer avec le monde entier dans une classe virtuelle – c’était une expérience nouvelle et inoubliable »

Démarrer avec la première leçon

La première leçon et le premier défi : des problèmes avec l’audio et la vidéo. Le professeur ne pouvait ni me voir ni m’entendre. Peu importe, je me suis accrochée à la tâche jusqu’à la toute fin de la leçon, écoutant attentivement et suivant la présentation.

J’ai exploré le format des leçons, tapé mes idées et réponses aux tâches grammaticales dans le clavardage et même composé un petit conte de fée à propos d’un prince ! Le professeur vérifiait, corrigeait et approuvait mes contributions et me donnait aussi des pistes sur la façon d’entrer en cours la prochaine fois.

Les dix premières leçons

Une nouvelle expérience enrichissante. Je me suis plongée, immergée dans la langue. J’ai utilisé des structures de phrases alambiquées et des mots simples, mais les autres personnes dans la classe ME COMPRENAIENT. « C’est un langage parlé ! » me disais-je en essayant de ravaler les mots d’anglais qui s’immisçaient dans mon allemand de temps en temps.

C’était super de voir des étudiants d’âges et de pays différents discuter et l’ambiance positive que les professeurs créaient à chaque fois. Je me sentais à l’aise chez moi et en même temps, je communiquais avec le monde entier dans une salle de classe virtuelle – c’était une expérience nouvelle et inoubliable.

À mi-chemin – continuez !

Mais après la trentième leçon, j’avais l’impression de faire du surplace. Mon progrès rapide a soudainement ralenti. Et cette coureuse de marathon a perdu son souffle. Je me suis reprochée de ne pas avoir pris le demi-marathon.

Les cours étaient toujours aussi bons, mais ça prenait beaucoup de temps (j’imprimais les présentations avant chaque cours et je passais une heure à me préparer pour la leçon). Deux heures d’allemand par jour, ça me semblait trop. Mes muscles d’apprentissage linguistique me faisaient mal.

Mais à la 45e leçon, j’ai attrapé mon second souffle. Le désir d’atteindre la ligne d’arrivée et d’obtenir un retour sur mon investissement était plus fort que jamais. Pour rendre les leçons plus vivantes, j’ai essayé différents niveaux et des sujets hors du commun – c’était incroyable!

« J’avais étudié l’allemand pendant plus de 40 heures en trois mois ! »

Bonheur et fierté !

L’obtention de votre certificat, c’est le moment où vous réalisez que le marathon valait bein tous les efforts. J’ai eu mon certificat de niveau B2 après deux mois et là, il ne restait plus qu’une douzaine de leçons pour finir.

À ce moment-là, je parlais sérieusement l’allemand : je pouvais exprimer clairement des idées complexes, entamer des discussions avec les autres étudiants, distinguer les différents accents et même, parfois, jouer le rôle du professeur en expliquant des concepts difficiles aux étudiants moins expérimentés.

Derniers points

Derniers points : à la fin, je n’ai même pas réalisé que j’avais franchi la ligne d’arrivée. Et j’étais inspirée – les leçons n’étaient plus seulement des leçons, elles étaient devenues un endroit où j’étais en contact face à face avec des gens du  monde entier.

Nous parlions de sujets très variés, allant de la biographie de Marie Curie aux impacts des aliments génétiquement modifiés sur les humains.

J’ai calculé que j’avais étudié l’allemand pendant plus de 40 heures en trois mois ! J’étais montée d’un niveau et j’avais commencé à parler couramment une langue ! Bravo, Lingoda, ça aurait valu la peine même si je n’avais pas obtenu le remboursement à la fin.

Finalement, j’aimerais dire que le Marathon Lingoda a surpassé toutes mes attentes et, même si j’ai eu des difficultés durant ces trois mois (souvenez-vous de ma mauvaise connexion le premier jour), j’ai pu envoyer un courriel à l’équipe du service et ils m’ont toujours aidée rapidement.

« Vous devriez préparer votre équipement à l’avance – c’est la principale leçon à retenir pour tout le marathon ! »

Je ne veux pas dire au revoir à Lingoda

Autre chose ? Trois fois, un cours planifié a été annulé, mais Lingoda me les a toujours crédités afin que je puisse en suivre un autre. J’ai eu 65 professeurs différents sur 90 cours et j’ai trouvé ça très utile car ils avaient différents accents et différents styles de communication. En même temps, ils étaient tous hautement professionnels.

J’étais très anxieuse à mon premier cours quand je ne pouvais pas me connecter. Vous devriez préparer votre équipement à l’avance – c’est la principale leçon à retenir pour tout le marathon !

Le cours le plus drôle était l’avant-dernier, quand le professeur était un nouveau timide. J’ai dû prendre charge de l’organisation, expliquer les bases de fonctionnement du site et aider les étudiants moins expérimentés. Le professeur était si reconnaissant… Le tout en allemand !

Maintenant, je n’ai pas envie de dire au revoir à mon site préféré. Mais j’ai prévu une pause avant de commencer une nouvelle langue. Entre temps je suis particulièrement reconnaissante à l’équipe de Lingoda. C’était une excellente opportunité d’étudier – tout en ayant du plaisir.

Inscrivez-vous au nouveau Marathon des langues de Lingoda (allemand) aujourd’hui

Vous pouvez aussi nous rejoindre sur les réseaux sociaux pour les dernières suggestions et astuces concernant l’apprentissage des langues : Twitter, Facebook, Instagram et VK.

Choisissez votre langue et complétez votre test de placement gratuitement

Anglais

Allemand

Français

Espagnol

Prêt à apprendre avec Lingoda ?

Personnalisez votre expérience d’apprentissage et parlez rapidement avec aisance.

Pin It on Pinterest

Share This