La communication formelle et informelle en français

La communication formelle et informelle en français

Par Lingoda Team
Mis à jour le 12.05.2022

L’une des choses les plus importantes à connaître en apprenant la langue française est la différence entre la communication formelle et informelle. En effet, différents mots et règles grammaticales sont à utiliser selon la personne avec qui vous parlez et la situation dans laquelle vous vous trouvez. Aussi, il est essentiel de savoir à quel moment les utiliser, d’autant plus si vous apprenez le français à des fins professionnelles. Même si certains secteurs ont de plus en plus tendance à communiquer de manière informelle (comme les secteurs créatifs), la majorité d’entre eux sont très rigoureux et requièrent d’adopter un certain code de conduite, que vous vous adressiez à des collègues, à votre supérieur ou à des clients. Pour éviter toute maladresse, voici sept règles à garder en tête lorsque vous utiliserez le français dans votre vie professionnelle.

En route vers la maîtrise d’une langue

1. Différencier ’Tu’ et ‘Vous’

Le premier aspect du langage formel en français, et ce qui vous permettra de savoir si vous êtes dans une communication formelle ou informelle, est l’utilisation du pronom ‘vous’ au lieu de ‘tu’ lorsque vous vous adressez à quelqu’un. On utilise le pronom ‘vous’ dans des situations formelles comme dans un contexte professionnel, lorsqu’on s’adresse à un inconnu, ou encore à une personne plus âgée.

Le pronom ‘tu’, lui, sera plutôt utilisé pour s’adresser à un proche, comme un ami ou un membre de votre famille, ou pour vous adresser à une personne plus jeune que vous.

Le pronom utilisé définit donc la relation que vous entretenez avec la personne à laquelle vous parlez. C’est pourquoi il est impératif de comprendre la différence entre ces deux pronoms. Dans le doute, utilisez plutôt le ‘vous’.

2. Connaître son vocabulaire

La langue française contient bon nombre de mots et expressions qui peuvent relever de la communication formelle ou informelle. Dans chaque cas, le mot ou l’expression que vous utiliserez dépendra de la situation dans laquelle vous êtes, et à quel niveau de formalité vous souhaitez vous exprimer.

Par exemple, ‘une voiture’ est un mot ‘standard’, mais a beaucoup de synonymes formels et informels, comme les mots ‘un véhicule’ et ‘une bagnole’. Pour vous exprimer de manière formelle, ou à l’écrit, il est préférable d’opter pour le mot ‘un véhicule’.

Le même principe s’applique à beaucoup d’autres mots et expressions, c’est pourquoi il est très important d’apprendre à la fois du vocabulaire formel et informel durant votre apprentissage de la langue française.

3. La présence de ‘ne’ dans les phrases négatives

Autre règle cruciale lorsque vous apprenez le français : savoir utiliser ou ne pas utiliser le mot ‘ne’ dans les phrases négatives, selon le niveau de formalité. Pour parler de manière formelle, le mot ‘ne’ est à utiliser dans presque tous les cas, alors qu’on l’omettra volontairement en parlant de manière plus familière.

Par exemple :

  • « Je ne peux pas le faire » (formel) – « Je peux pas le faire » (informel)
  • « Tu ne comprends pas » (formel) – « Tu comprends pas » (informel)

Cette règle est finalement assez basique : ne pas utiliser le mot ‘ne’ lorsqu’on se trouve dans un contexte plus informel. N’oubliez pas cependant que lorsque vous adoptez un ton plus formel, à l’écrit, ou dans une situation professionnelle, d’inclure le ‘ne’ dès lors que vous souhaitez exprimer une négation ! Et en cas de doute, il est toujours mieux de l’utiliser.

4. Comprendre l’utilisation du conditionnel dans les formules de politesse

En français, le conditionnel est régulièrement utilisé pour parler d’un événement qui pourrait arriver, mais pourrait aussi ne pas se produire. En tant que tels, ces événements sont des situations qui auront lieu selon certaines conditions. Cependant, on utilise également le conditionnel pour parler de manière plus polie, ou en formulant une requête.

Par exemple, au lieu de dire : « Puis-je avoir un verre d’eau ? », on dira « Pourrais-je avoir un verre d’eau ? », qui est plus poli et plus professionnel. Attention cependant : l’utilisation du conditionnel ne rend pas n’importe quelle phrase « plus polie » ! Cette règle ne s’applique que lorsqu’on formule une demande.

En route vers la maîtrise d’une langue

5. Apprendre les formules de politesse

Les formules de politesse sont des phrases ou des salutations qui ajoutent un côté très poli à ce que vous écrivez, ou à votre conversation. On les utilise plus souvent de manière écrite, par exemple :

  • En vous remerciant de votre obligeance
  • Veuillez recevoir mes salutations distinguées
  • Merci de bien vouloir…

Pour conclure une lettre de manière formelle, un français signerait de l’une des manières suivantes :

  • Bien cordialement
  • Sincèrement
  • Dans l’attente de vous recevoir

Pour ceux qui apprennent la langue, le plus gros problème peut être que ces formules de politesses ne se traduisent pas de la même manière dans leur langue maternelle. Et leur signification exacte ainsi que leur importance peut être difficilement compréhensible. Néanmoins, apprendre ces formules et la façon de les utiliser améliorera considérablement votre expression écrite.

6. ‘Cela’ et ‘Ça’

L’un des deux est utilisé dans un contexte plus professionnel, ou pour s’adresser à une personne de manière formelle, comme à un professeur, tandis que l’autre est utilisé de manière plus familière.

Le pronom ‘cela’ est le plus formel des deux, alors que ‘ça’ est utilisé exclusivement dans des situations informelles. Cependant, l’utilisation de l’un ou de l’autre ne change en aucun cas la structure de votre phrase, ce qui rend cette règle relativement simple : ‘cela’ est formel, alors que ‘ça’ est informel.

7. Étendre son vocabulaire professionnel

Pour finir, lorsque vous vous retrouverez dans une situation requérant l’utilisation d’un langage formel, comme une situation professionnelle, la meilleure manière de communiquer correctement est de connaître son vocabulaire. Pour commencer, voici dix mots importants à connaître :

  • les affaires – business
  • l’entrepreneur – entrepreneur
  • le personnel – employees
  • la main-d’œuvre – workforce
  • le concurrent – competitor
  • l’homme d’affaires – businessman
  • la femme d’affaires – business woman
  • la gestion – management
  • la réunion – meeting
  • un entretien – interview

En route vers la maîtrise d’une langue