15 expressions espagnoles à connaître

15 expressions espagnoles à connaître

Par Lingoda Team
Mis à jour le 05.07.2022

Communiquer correctement en espagnol nécessite de connaître certains mots et expressions plus ou moins inhabituels. Dans la plupart des cas, même si l’on sait traduire une phrase de manière littérale, cela ne veut pas dire pour autant qu’on peut en comprendre la signification du premier coup. C’est pourquoi nous avons listé ci-dessous 15 expressions espagnoles qui, une fois traduites, prennent un tout autre sens.

Démarrez votre essai gratuit


1. Vivir en nube de pedos

Cette expression idiomatique espagnole très populaire auprès des hispanophones vivant en Argentine signifie « vivre en dehors de la réalité ». En langue française, on l’utiliserait pour parler d’une personne qui « vit dans son propre monde », et sa traduction littérale donne la phrase « vivre dans un nuage fait de pets ». En effet, le mot pedos (pets) est très utilisé dans diverses expressions propres à ce pays.

2. La de la vergüenza

Utilisée principalement en Espagne, même s’il est commun d’entendre cette expression dans d’autres pays hispanophones, cette expression est utilisée lorsque des gens partagent un repas dans un seul et même plat. Sa traduction littérale est « celui de la honte », et fait référence au dernier morceau de nourriture restant dans le plat à la fin du repas, mais surtout à la situation gênante provoquée lorsqu’il faut décider qui mangera le dernier morceau. Par exemple, à une soirée, la dernière part de pizza sera la de la vergüenza.

3. Baboso

Si jamais vous souhaitez insulter une personne, optez pour le mot espagnol baboso, qui signifie « stupide ». Même si cette insulte est utilisée couramment et perd peu à peu de son sens, elle l’est le plus souvent pour qualifier une personne de « minable », plus particulièrement lorsqu’un homme drague lourdement une femme qui, visiblement, n’est pas intéressée.

4. Me pica el bagre

Très populaire dans les régions hispanophones d’Amérique du Sud, cette expression se traduit littéralement par « le poisson-chat me mord », une image pour le moins saisissante. En réalité, on utilise cette expression pour faire savoir que l’on meurt de faim. Elle fait plus spécifiquement référence aux crampes d’estomac ou aux sensations de pincement que l’on peut avoir dans le ventre lorsqu’on n’a pas mangé depuis un certain temps. (Rassurez-vous, le poisson-chat auquel on fait référence dans cette expression est totalement métaphorique.)

5. Disfrutar como un enano

L’une des expressions espagnoles les plus drôles qui existe est sûrement disfrutar como un enano, dont la traduction littérale est « profiter comme un nain ». Cette expression, très étrange de prime abord, correspond à l’expression française « prendre son pied ».

6. Te tira los tejos

Utilisée pour parler d’une personne qui drague une autre personne, la phrase te tira los tejos signifie littéralement « jeter des disques à quelqu’un ». On l’utilise pour remplacer des expressions telles que « draguer quelqu’un » ou « flirter avec quelqu’un ». Son équivalent français serait « faire de l’œil à quelqu’un ».

7. Che

Très souvent entendu en Argentine, mais également utilisé dans d’autres régions hispanophones, Che est similaire de « mec » en français. Ce mot pose un contexte amical dans la conversation et sert parfois à maintenir une conversation basique. Il est également très utilisé pour interpeller ou capter l’attention d’une personne.

Démarrez votre essai gratuit

8. Creerse la última Coca-Cola en el desierto

Fréquemment utilisée en Amérique Latine, la traduction littérale de cette expression est « tu te prends pour le dernier Coca-Cola du désert », pour parler d’une personne qui se trouve mieux que n’importe qui. Le terme Coca-Cola n’a pas d’importance dans cette expression mais est juste utilisé pour parler d’ « une oasis dans le désert » afin de faire référence à une personne arrogante ou imbue d’elle-même. On peut la rapprocher de l’expression française : « Tu te prends pour la meilleure invention depuis le fil à couper le beurre ».

9. Estirado la pata / Colgar los guayos

Lorsqu’une personne décède, il est parfois dit qu’elle estira la pata. C’est en quelque sorte l’équivalent de l’expression française « rendre l’âme ». La même signification s’applique à l’expression colgar los guayos, qui se traduit littéralement par « raccrocher ses crampons ».

10. Bicho

Le mot bicho définit un insecte ou un petit animal, mais est également utilisé comme insulte, lorsqu’on veut dire d’une personne qu’elle est insignifiante. Dans la plupart des cas, ça n’est pas une insulte méchante mais plutôt enfantine, qui peut se traduire par « crétin ».

11. Corto de luces

Littéralement « manquant de lumière », cette expression très populaire au Mexique est l’équivalent de l’expression française « tu n’es pas une lumière ». Elle est utilisée pour dire qu’une personne est stupide, gauche ou met du temps à comprendre quelque chose. De fait, elle est souvent utilisée pour blaguer.

12. Hablando del rey de Roma

S’i vous arrive de vous retrouver dans une situation où la personne dont vous étiez en train de parler arrive, alors vous diriez Hablando del rey de Roma (en parlant du roi de rome) pour lui dire que vous parliez d’elle. C’est l’équivalent de l’expression française « en parlant du loup ».

13. Cállate

Même si, en toute logique, vous apprenez l’espagnol dans le but de communiquer avec d’autres personnes, vous pouvez, à un certain moment, souhaiter qu’une personne se taise. Si vous êtes de nature plutôt abrupte, alors n’hésitez pas à lui dire cállate, ce qui signifie tais-toi. Si la personne vous énerve vraiment et/ou ne veut pas se taire, vous pouvez prendre le parti d’être encore plus clair en lui disant cállate la boca! qui en français se dit « ferme-la ! ».

14. Ponte las pilas

En français, la phrase « réveille-toi » peut être utilisée pour demander à une personne d’être plus attentive à ce qu’on lui dit. L’expression ponte las pilas est l’équivalent espagnol de cette expression. Traduite littéralement, cette expression donne « allume ta batterie ».

15. Mata el gusanillo

Pour finir sur une note culinaire, l’expression mata el gusanillo, utilisée dans la plupart des pays hispanophones, signifie littéralement « tuer l’insecte », ou « tuer le vers ». En français, elle se traduira par « casser la croûte », ou « manger un morceau entre deux repas ».


Démarrez votre essai gratuit

Articles similaires