Nos meilleurs trucs pour apprendre les langues en tant qu’adulte

Nos meilleurs trucs pour apprendre les langues en tant qu’adulte

Par Lingoda Team
September 20, 2019

Nos meilleurs trucs pour apprendre les langues en tant qu’adulte

  • Je crois que cette langue me hait, je n’arrive pas à retenir quoi que ce soit.”
  • “J’abandonne. Les langues, ce n’est pas pour moi.”
  • “Dites-moi la vérité, suis-je simplement stupide? On dirait que c’est si facile pour les autres…”

Pourquoi ça semble si dur d’apprendre une langue?

Apprendre une langue, même en tant qu’adulte ou peut-être surtout en tant qu’adulte, peut donner l’impression d’être redevenu un enfant. On se sent vulnérable, exposé, ridicule et incompétent. Alors que faire? Attendre des années jusqu’à ce qu’on ait développé assez de confiance et ensuite apprendre une langue? Pas tout à fait.

Notre écrivaine, Maria, est là pour partager avec nous ses propres trucs sur sa façon d’inspirer ses étudiants à continuer leur voyage avec l’anglais et comment elle-même, étudiante passionnée et souvent frustrée, compose avec les défis liés à l’apprentissage d’une nouvelle langue.

10 changements clés pour apprendre une nouvelle langue une fois pour toute

1. Ayez du plaisir à être ridicule

Depuis que j’ai commencé à apprendre de nouvelles langues, j’ai accidentellement insulté ma nation entière, eu les paumes moites en rencontrant de nouvelles personnes, eu un blanc plusieurs fois pendant les cours et souri bizarrement quand je n’avais aucune idée de comment répondre. La leçon? Vous serez ridicule. Il n’y a pas moyen d’y échapper. Ne l’évitez pas, ne le détestez pas, n’en ayez pas peur. Être ridicule est l’un des nombreux moyens dont dispose votre cerveau pour vous rappeler que vous accordez de l’importance à votre propre développement et que vous pouvez toujours devenir une meilleure version de vous-même!

2. Faites tout ce qui est nécessaire

Combien de fois avez-vous entendu que le fait d’écouter de la musique aide à maîtriser une langue? Ou que mémoriser des listes de verbes aide à mieux parler? J’ai moi-même fait la promotion de ces trucs et je les ai donnés à mes étudiants de nombreuses fois, jusqu’à ce que je réalise qu’ils ne marchaient pas pour moi non plus. Voici la vérité : si vous voulez améliorez votre discours oral, vous devez commencer à parler. Tout le reste vous aidera sans doute à devenir un meilleur communicateur, mais ce n’est que complémentaire et une amélioration, pas la pratique de base que vous devriez suivre. La même chose est vraie pour toutes les autres habiletés linguistiques, selon vos objectifs. En parlant de ça…

3. Ne pas confondre réception et production

Il y a une différence entre recevoir une langue et produire une langue. Parler et écrire vous forcent à produire du langage. Lire et écouter sont des habiletés de compréhension. Ces habiletés sont intimement liées et peuvent aider à s’améliorer l’une l’autre, mais se concentrer sur une seule uniquement implique que l’autre en souffrira. Il faudra donc plus de temps pour atteindre un niveau avancé. Décidez quelles habiletés linguistiques sont plus importantes pour vous et créez un plan autour de ces habiletés. Si votre objectif est d’apprendre une langue globalement, je conseille toujours de commencer par parler.

4. Faites de votre apprentissage quelque chose de personnel

Ça m’a toujours impressionné que mes étudiants soient capables de réciter toute une liste de métiers dans une langue seconde : ingénieur, acteur, enseignant, chanteur, serveur. Mais dès que je leur demandais : « Quel est votre métier? » ou « Quel est le métier de votre mère? », ils réalisaient qu’ils n’y avaient jamais pensé ou qu’ils ignoraient comment le dire. J’ai arrêté de suivre les structures typiques qui me forçaient à apprendre comment demander des itinéraires pour des endroits que je ne veux pas voir ou des ingrédients que je n’utilise jamais avant de choisir des sujets qui m’intéressent.

5. Créez votre propre matériel didactique

Dans le livre “Fluent Forever”, le polyglotte Gabriel Wyner montre qu’au plus vous êtes impliqué dans la création de votre propre matériel didactique, que ce soit des textes, des cartes flash ou des chansons, au plus vous êtes susceptible de vous souvenir des mots. Et n’est-ce pas logique? C’est directement lié au fait de personnaliser votre apprentissage. Choisir vos propres images pour vos cartes flash, copier un texte avec votre propre écriture manuelle, créer un collage des paroles de vos chansons préférées ou écrire un court poème avec de nouveaux mots que vous avez appris est non seulement plus créatif mais aussi plus mémorable dans l’ensemble.

6. Oubliez ce qu’ils vous ont appris à l’école

En fait, pas vraiment « ce qu’ils vous ont appris » mais plutôt « comment ils vous l’ont appris ». Vous voyez, l’école est une chose fantastique : ça nous apprend comment mémoriser, être sélectif dans le choix de nos ressources, être concentré et en découvrir davantage sur le monde. Mais on y apprend aussi comment devenir obsédé par les examens et les listes de conjugaison de verbes. La plupart des gens qui apprennent une langue font de l’auto-sabotage en tant qu’adultes car ils mettent encore le focus sur la compétition, la perfection, le fait de montrer aux autres ce qu’ils savent et le fait “d’être préparé”. Ce n’est pas comme ça que la vraie vie fonctionne, surtout pas pour l’apprentissage des langues.

7. Créez un sentiment d’urgence

Si vous devez développer votre langage rapidement pour une raison particulière, il est temps de créer un sentiment d’urgence. Rejoignez une classe avec un véritable enseignant qui vous demandera des comptes, ce qui vous forcera à assister au cours et vous recevrez une rétroaction immédiate. Vous pouvez aussi vous engager à suivre et partager vos progrès en ligne en rejoignant une communauté linguistique sur les réseaux sociaux et en participant à des défis linguistiques.

8. Comprenez ce qui est utile et ce qui est une perte de temps

Ceux qui sont avides de l’apprentissage linguistique ont tendance à aimer les revues détaillées, les énormes manuels, les innombrables explications grammaticales et la fréquentation d’autres amateurs de langue sur Twitter (hum, hum… moi!). C’est correct d’allouer du temps à votre communauté et au matériel que vous aimez, mais faites attention de ne pas gaspiller votre temps sur des choses qui ne sont pas… disons… apprendre votre langage cible! Parfois, on crée l’illusion d’apprendre alors qu’on ne fait que relaxer ou demander des trucs, ce qui veut dire rester dans notre zone de confort. Le véritable apprentissage se fait avec la pratique et le fait de faire beaucoup d’erreurs!

9. Apprenez des blocs, pas des mots

Les professeurs de langue recommandent souvent à leurs étudiants de ne pas mémoriser des mots isolés. Je suis d’accord. Il est préférable d’apprendre comment les locuteurs natifs utilisent ces nouveaux mots en contexte. Afin d’éviter de parler comme Tarzan la prochaine fois que vous rencontrez un locuteur natif, utilisez l’apprentissage en bloc, qui se concentre moins sur la grammaire et plus sur les expressions que les gens utilisent tous les jours et la façon dont ils les utilisent.

10. Acceptez que ce ne sera jamais fini

Mes étudiants me demandent souvent ; « Quand parlerai-je couramment? ». C’est la question à un million de dollars en apprentissage linguistique. Que veut dire couramment? Si vous êtes déterminé à apprendre une langue, acceptez qu’une langue est une chose vivante qui s’est développée depuis des siècles et qui continue à évoluer. C’est la beauté de l’apprentissage d’une langue, ce n’est jamais fini et des millions de gens avant vous l’ont amenée là où elle est aujourd’hui.

Finalement, apprendre une langue et autant une question de vocabulaire et de prononciation qu’une question d’en apprendre davantage sur vous-même.

Apprenez cette langue qui vous fait envie !

Alors, maintenant que vous connaissez les trucs, tout ce que vous avez à faire est de vous inscrire à un essai Lingoda. Visitez notre site web aujourd’hui et commencez votre voyage d’apprentissage.