10 mots de remplissage à connaître en français

10 mots de remplissage à connaître en français

Par Lingoda Team
Mis à jour le 05.05.2022

Les mots de remplissage sont bien sûr une évidence pour les locuteurs natifs. Mais si vous apprenez une langue étrangère, il est important de les connaître également. Après tout, ces tics de langage jouent un rôle très important et permettent, dans la conversation, de structurer vos pensées et de vous exprimer plus clairement.

Dans le milieu linguistique, ce qu’on appelle les mots de remplissage sont des mots ou des sons qui servent à éviter les silences, et qui sont fréquemment utilisés pour indiquer une pause servant à réfléchir ou un changement de sujet. En anglais, des exemples communs seraient um et uh, ainsi que d’autres expressions comme like ou you know?

Voici donc 10 mots de remplissage en français parmi les plus courants !

  1. Euh
  2. Quoi
  3. Tu vois ?
  4. Comme
  5. Bah
  6. C’est à dire
  7. Eh bien
  8. Bon
  9. À la limite
  10. T’sais veux dire?

Démarrez votre essai gratuit


1. Euh

C’est probablement le tic de langage le plus populaire en français. Le son “euh” est l’équivalent français de “um” ou “uh” en anglais et est utilisé de la même manière – il signifie que l’on réfléchit à ce que l’on va dire.

Apprendre à utiliser “euh” est assez facile pour une personne dont l’anglais est la langue maternelle puisqu’il s’agit simplement de dire “euh” là où on emploierait “uh” ou “um” en anglais. Ainsi, le simple fait de dire “euh” vous aidera à avoir l’air d’un locuteur natif.

2. Quoi

Un autre mot de remplissage très commun en français est “quoi”. Il n’est pas facile à traduire dans d’autres langues, mais son sens littéral est “what” en anglais. Ceci étant dit, on peut le comparer à des mots de remplissage anglais comme “innit?” ou encore “whatever”. Comme c’est le cas avec ces deux exemples, “quoi” est un mot assez informel et il vaut mieux éviter de l’employer dans un environnement professionnel.

Il s’utilise de la même façon que les équivalents anglais mentionnés plus haut, puisqu’il apparait le plus souvent en fin de phrase. La plupart du temps, il sert à se donner du temps pour réfléchir et ajoute de l’émotion ou de l’emphase à ce qui a déjà été dit. De plus, on peut aussi l’utiliser pour indiquer la frustration ou l’impatience.

3. Tu vois ?

“Tu vois ?” est similaire à “you know?” en anglais et est utilisé en début ou en fin de phrase. Il y a beaucoup d’autres mots de remplissage similaires en français, comme “tu sais ?”, généralement prononcé “t’sais ?” à l’oral ou encore “t’vois c’que j’veux dire?” (“you see what I mean?”)

Utilisé en début ou milieu de phrase, “tu vois ?” et ses synonymes sont des questions rhétoriques, ce qui en fait des mots de remplissage assez communs. Cependant, si on les utilise en fin de phrase, ils insistent sur ce qui vient d’être dit ou donnent l’occasion à l’auditeur d’intervenir s’il souhaite obtenir des précisions.

4. Comme

Le mot comme veut dire “like” ou “such as” en anglais et son utilisation en tant que mot de remplissage est très similaire à la façon dont on utilise “like” en plein milieu d’une phrase en anglais. Il est assez informel et bien qu’il serve souvent à couper une phrase, il peut aussi s’utiliser en fin de phrase.

Tout comme son équivalent anglais, “comme” est utilisé principalement par les plus jeunes et certaines personnes ont tendance à juger ceux qui l’emploient, surtout dans un environnement plus formel. Toutefois, les choses sont en train de changer et “comme” est utilisé de plus en plus souvent, même parmi les Français plus âgés.

Démarrez votre essai gratuit

5. Bah

Le mot “bah” est difficile à traduire en anglais et n’a pas véritablement d’équivalent. Toutefois, disons que la comparaison la plus proche serait de dire qu’on emploie “bah” en français là où les anglais diraient “well…” en début de phrase. Parmi ceux dont le français est la langue maternelle, “bah” s’utilise très fréquemment et est parfois allongé pour devenir “baaaah” lorsqu’une pause plus longue est nécessaire.

Plus précisément, un Français utilisera “bah” en début de phrase lorsqu’il répond à une question dont, selon eux, la réponse est évidente. Ainsi, on dira par exemple “bah oui” à la place de “oui” tout seul pour répondre. Maitriser l’utilisation de “bah” est une très bonne façon d’avoir l’air de parler français parfaitement.

6. C’est-à-dire

Pour commencer une explication, ou pour indiquer que l’on a l’intention de poursuivre son intervention, utiliser “c’est-à-dire” est extrêmement utile. On peut le traduire par “what I mean is” en anglais et on peut l’employer en début ou en milieu de phrase.

Utiliser cette expression permet d’informer les interlocuteurs que l’on n’a pas fini son intervention et que l’on compte apporter des précisions. Elle vous donne également quelques secondes de réflexion afin de décider comment vous allez tourner votre phrase.

7. Eh bien

“Eh bien” est un mot de remplissage français qui est équivalent à “well” en anglais. Dans ce cas précis, on l’emploie généralement en début de phrase et suggère un manque de certitude concernant ce qui va être dit.

Afin de rendre son apprentissage aisé et d’éviter les confusions avec les autres utilisations du mot “bien”, il est généralement bon d’envisager le mot “eh bien” comme l’équivalent de “well, I am not sure” en anglais.

8. Bon

Probablement le mot de remplissage français le plus utile, “bon” signifie “okay” ou “good” en anglais, mais peut être utilisé de nombreuses manières. Par conséquent, il peut être utilisé pour commencer une phrase, terminer une phrase ou même exprimer la colère, tout comme on le ferait en anglais en disant “fine!”

Un autre mot de remplissage commun, “bon ben” dérive de “bon” et s’utilise pour indiquer que l’on termine son idée actuelle. On peut le comparer à “anyway” ou “well” en anglais.

9. À la limite

C’est une expression principalement utilisée par les plus jeunes. “à la limite” est une expression de remplissage assez récente qui correspond à “I mean” ou “I suppose” en anglais. On l’utilise essentiellement en début ou milieu de phrase, mais elle peut apparaitre en fin de phrase dans certains cas aussi, et ce, afin de modérer une affirmation.

En général, “à la limite” donne un peu de temps supplémentaire pour réfléchir, mais il faut noter que l’expression a une connotation qui indique la réticence. Elle peut, par exemple, suggérer que vous hésitez à répondre avec une affirmation ferme ou suggérer que vous ne souhaitez pas vous engager totalement.

10. T’sais veux dire?

Pour finir, “t’sais veux dire?” est une expression propre au français québecois parlé au Canada. C’est une expression de remplissage extrêmement désinvolte qui s’utilise comme on dirait “tu vois ?” en France – cela signifie qu’elle joue un rôle de question rhétorique en fin de phrase, ou qu’elle permet d’insister sur ce que l’on vient de dire.

Quoi qu’il en soit, inutile de l’employer en France, car vos interlocuteurs risquent fort de se demander ce que dites – en effet, le français québécois diffère grandement de celui utilisé en France métropolitaine !

Démarrez votre essai gratuit